Accueil > Chronique

la chronique

Kering: aurait débuté des discussions avec Moncler

Après l'OPA de LVMH sur Tiffany, Kering, qui avec Gucci connaît déjà bien l'Italie, va-t-il jeter son dévolu sur Moncler ? C'est Bloomberg qui indiquait cette information après avoir contacté plusieurs personnes proches du dossier. Capitalisant près de 11 milliards d'euros à Milan, la star locale des valeurs du luxe n'est pas sans attrait.

D'origine française, Moncler, le spécialiste des doudounes "haut de gamme", doit son succès actuel à sa reprise par Remo Ruffini, son patron, qui détient aussi environ 22% du capital. M. Ruffini a mis au point un modèle économique qui a permis à ce spécialiste du "soft luxury" de générer une impressionnante croissance ces dernières années : inférieur à 700 millions d'euros en 2014, le CA devrait, selon le consensus, dépasser 1,8 milliard d'euros en 2020. Sans oublier une marge opérationnelle proche de celle d'Hermès International, soit dans la région des 30%, alors que LVMH, lui, se situe plutôt dans la zone des 20%.

Globalement, Moncler profite de l'essor des vêtements de luxe décontractés (en clair, hors des costumes et autres tailleurs), plus tardif, mais non moins spectaculaire. Sa direction a su habilement l'exploiter en misant sur créativité de ses produits, en utilisant et en mettant en scène sa notoriété, en étendant ses gammes au-delà des produits hivernaux, ou encore en ouvrant des boutiques un peu partout, et notamment en Asie et dans les émergents.

Que Kering, dont Gucci est la marque amirale, mais concentre aussi la grande majorité des résultats, s'y intéresse, n'est pas étonnant. Moncler est la plus en forme des valeurs du luxe d'Italie, à la différence par exemple de Tod's. Elle est de bonne dimension et donc susceptible de diluer significativement Gucci. Reste à savoir combien Kering, dont la capitalisation est proche de 70 milliards d'euros, pourrait payer pour mettre la main dessus.

" Les marges de Moncler sont du même niveau que celles d'Hermès, mais l'interrogation porte davantage sur la capacité du groupe à maintenir une forte croissance " indique Aurel BGC.

" Pour trouver un accord il faudra notamment parvenir à convaincre Remo Ruffini le premier actionnaire (25% du capital) et artisan historique du redressement de Moncler." indique Invest Securities.

" Dans un environnement de taux bas, l'opération pourrait être relutive de +5% environ sur le BNA 2020 en tenant compte d'une prime de +30%. Les synergies pourraient en revanche être limitées, Moncler affichant déjà une marge d'EBIT de 30% " rajoutent les analystes.
 

le cercle

Pour comprendre le monde de la Bourse, de la Finance et de l'Economie de manière pédagogique et neutre
http://www.apprendre
labourse.org


Pour créer son blog dans le domaine économique et boursier
http://www.blogbourse.com

Un outil de publication en ligne et un portail réalisé à partir de nombreux blogs.
http://www.over-blog.com

Pour profiter d'une sélections de blogs dans de nombreux secteurs
http://www.annuaire-blogs.net

Pour prendre connaissance des principales actualités dans le monde
http://blogs.courrier
international.com


Pour découvrir de nouvelles destinations de voyage.
http://www.blogs-de-voyage.fr
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.