Accueil > Actualité > Société

Paris: se détache du peloton européen grâce aux stats Markit

(CercleFinance.com) - La séance s'achève sur un gain de +0,5%, le CAC40 renoue avec les 5.
380... une issue sympathique pour une séance où la prudence devait prévaloir après les hésitations de Wall Street et la lourde chute des indices chinois ce matin.
Les opérateurs ne s'attendaient pas à ce que la Bourse de Paris remonte rapidement de -0,4% à l'équilibre, et encore moins à voir le CAC40 afficher jusqu'à +0,7% et tutoyer les 5.390.
Les bourses de Londres et de Francfort ne s'en sortent pas aussi bien avec des clôtures quasiment à l'équilibre (et même très légèrement négatives), l'Euro-Stoxx50 se contente d'ailleurs de +0,25% environ.

Qu'est ce qui pourrait faire échouer ce rebond ? Certainement pas les marchés américains qui resteront fermés toute la journée de jeudi pour la fête de Thanksgiving (ils ne rouvriront que pour une demi-séance de transactions demain) ni les marchés obligataires (complètement assoupis).

La hausse de +0,3% l'euro vers 1,1855/$ aurait pu calmer les ardeurs, mais ce n'est manifestement pas le cas.

Les choses auraient pu mal tourner lors des 1ers échanges car les analystes techniques ont prévenu que si l'indice devait retomber sous les 5.340 points, il risquerait de poursuivre ultérieurement sa décrue en direction du "gap" des 5.248,8 points du 20 septembre, avec la possibilité que la situation se dégrade franchement sous les 5.200 points.

Les "Minutes" de la FED publiées hier soir furent sans surprise: la FED a confirmé la perspective d'une nouvelle hausse des taux directeurs de 25 points le 13 décembre, un scénario déjà intégré dans les cours.

Au chapitre des indicateurs, l'indice PMI Composite dans l'eurozone est ressorti à 57,5 ce mois-ci en estimation flash, ce qui témoigne d'une progression d'un point en rythme mensuel. Il s'agit d'un plus haut de 79 mois.

La fermeté du CAC40 s'explique certainement par l'envol du moral des entreprises vers 111 (selon l'INSEE), la hausse surprise de l'indice flash PMI "composite" de novembre qui grimpe à 60,1 contre 57,4, le PMI des "services" grimpe de 57,3 vers 60,2, le PMI manufacturier de 56,1 vers 57,5 (+ haut depuis fin 2011); en Allemagne, le PMI des services ne grappille de son côté que +0,2 à 54,9.

Le CAC40 a également été soutenu par les hausses de saint Gobain (+1,5%), essilor (+1,4%) ou Schneider (+1,3%).
Peu de titres ont fini en repli (Valéo -0,6%, Sodexo et Peugeot -0,3%) mais avec une exception notable : l'effondrement d'Innate Pharma, dont l'action plonge de 41% consécutivement à la mise à jour du programme clinique pour son principal composé, le lirilumab. BMS a en effet décidé de stopper l'étude qui évaluait lirilumab en combinaison à Opdivo dans le cancer de la tête et du cou en raison d'un manque d'efficacité.

Rémy Cointreau (-1,7%) a de son côté publié avant séance les comptes du premier semestre de son exercice, marqués par une hausse du bénéfice net part du groupe de 17,9% hors éléments non-récurrents à 90,3 millions d'euros (+20% en organique). Le bénéfice opérationnel courant a en outre augmenté de 8,2% sur un an à 134,1 millions d'euros. Le groupe de spiritueux a également confirmé son objectif d'une croissance du résultat opérationnel courant (ROC) sur l'exercice 2017/2018 à devises et périmètre constants.



Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

Sondage

A quel niveau sera le CAC40 à fin décembre 2017:

En hausse à 5740Pts
En hausse à 5650Pts
Stable sur le niveau des 5500Pts
En baisse à 5350Pts
En baisse à 5180Pts
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.