Accueil > Actualité > Marchés

CAC40: soutenu par WStreet qui salue le retrait de B.Sanders

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris réussit in-extremis son retour à l'équilibre (à 17H35) et le doit à la bonne tenue de Wall Street qui ont fini par accroître leurs gains initiaux (ils avancent de +2,2% après 3 heures de cotations, saluant le probable renoncement de Bernie Sanders à la course à la Maison Blanche, ce dernier ayant annoncé la suspension de sa campagne).


Les indices US sont certes en hausse ce soir mais ils restent soumis au régime des portes de saloon : le meilleur exemple, c'est le Nasdaq qui a reperdu 3% en 3 heures la veille et n'a plus jamais réussi à aligner 2 séances de hausse consécutives depuis le 2 mars dernier... soit 5 semaines

Les indices européens avaient rouvert en nette baisse alors que le sommet de l'Eurogroupe pour la mise en place d'un plan de relance de 1.500MdsE a échoue après 16H de marchandages infructueux: les "fourmis" du Nord de l'Europe refusent toujours de mutualiser des dettes ("Coronabonds" prônés par la Frabce) avec les pays "cigales" du Sud.

Les marchés d'actions avaient réussi à reprendre quelques couleurs depuis le début de la semaine grâce à une série de chiffres prétendument encourageants dans la lutte contre l'épidémie de nouveau coronavirus... mais il était tout aussi facile de mettre en avant des chiffres dramatiques, notamment aux Etats Unis et dans le Sud de l'Europe, où le rétablissement de l'état d'urgence sanitaire au japon.

"Nous continuons d'observer des signes évoquant un pic de contaminations aux États-Unis, où la croissance des nouvelles infections est désormais inférieure à 10%, rappelle ainsi Danske Bank.

Du côté des statistiques du jour, les marchés ont pris connaissance sans émotion des stocks de pétrole US en données hebdomadaires publiés par l'EIA (Energy Information Administration) : ils se sont gonflés de 15,2 millions de barils la semaine dernière, ceux d'essence de 10,5 millions de barils et seulement de +476.000 barils pour le fioul.
La production totale de brut américain n'a chuté que de -600.000 barils par jour début avril (à 12,4 millions de barils par jour) alors que la demande intérieure s'effondre déjà de plus de 30% en 15 jours tandis que la surproduction mondiale avoisine 25 millions de barils/jour.

Le baril de pétrole n'a pas beaucoup réagi à ces chiffres globalement peu surprenants : le "Brent" reperd plus de 2$ à 32,3$ (-5%) par rapport à mardi midi alors que la réunion de l'OPEP + Russie de ce jeudi (+G20 des ministres du pétrole) ne permettra peut-être pas d'équilibrer l'offre et la demande (-30 à -35% depuis 1 mois).
En ce qui concerne les données macro-économiques non officielles, le PIB allemand est attendu en baisse de -9,8% (pour ne pas dire -10%) au 2ème trimestre.
L'OMC anticipe un effondrement de -30% du commerce à l'échelle mondiale cette année.
Le PIB européen pourrait chuter de -10% cette année avec des perspectives de retour à une activité normale de plus en plus lointaine, du fait d'un déconfinement tardif et partiel pour des pays comme la France, l'Espagne, l'Italie.
En France, la BdF estime à -6% le recul de notre PIB au 1er trimestre 2020, avec un plongeon de l'activité dans le secteur auto, le bâtiment et le tourisme : ce sont déjà 400.000 saisonniers de ce secteur qui se sont inscrits au chômage partiel, plus 50.000 intérimaires sans mission.
Au total, ce sont 6,3 millions de salariés qui se retrouvent au chômage partiel en France début avril.

Dans l'actualité des valeurs, pas de forte volatilité par les vedettes du CAC40, Airbus et Safran reprennent +4,8 et +4,1%... mais ADP en reperd -4,3%.

Le groupe PSA (-2,3%) annonce ce matin la signature d'un accord avec 4 organisations syndicales représentatives sur 5, représentant plus de 80% des salariés. Cet accord prévoit "la mise en place du protocole des mesures sanitaires renforcées, construit et validé avec les équipes médicales, en concertation avec les organisations syndicales, et contrôlé par des auditeurs", la création d'un fonds de solidarité pour garantir une rémunération à 100% à tous les salariés, et une adaptation possible du calendrier de fermeture annuelle des sites, "avec une garantie de 12 jours consécutifs de congés entre le 1er juillet et le 31 août".

Face à la crise sanitaire, Crédit Agricole annonce dédier 20 millions d'euros pour financer des mesures pour protéger les personnes âgées, soutenir les soignants dans les Ehpad et les auxiliaires de vie à domicile qui sont engagés à leurs côtés.

Compte tenu du contexte inédit et incertain à l'échelle internationale et conformément aux recommandations de l'Etat Français, la société d'investissement Eurazeo annonce avoir décidé de suspendre le versement du dividende au titre de 2019.

Eiffage (+0,5%), au travers d'Eiffage Concessions, en groupement (50/50) avec Johann Bunte Bauunternehmung, annonce avoir finalisé le financement et signé le contrat de partenariat public-privé (PPP) de l'autoroute A3 en Allemagne, d'une durée de trente ans.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

Sondage

A quel niveau sera le CAC40 à fin Mars 2020 :

En hausse à 5150Pts
En hausse à 4620Pts
Stable sur le niveau des 4045Pts
En baisse à 3600Pts
En baisse à 3200Pts
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.