Cercle finance - Conseil
Accueil > Cercle privé

Akrame Benallal: Au bord du coeur.

(CercleFinance.com) - Cette maison vous accueille dans la splendeur du beau avec sa façade qu' respire l'esprit de Florence. On est plongé dans une sorte de respiration des sens, un éblouissement qui nous transporte. On est immergé dans la beauté de l'harmonie, la sublimation des émotions.

L'atmosphère est ici hors du temps, elle possède la grâce et l'esprit d'une grande maison. Cet hôtel particulier est l'ancienne demeure du comte James-Alexandre de Pourtalès. Son architecte, Félix Duban le construisit dans l'esprit de la Renaissance italienne. La façade et la cour intérieure à arcades rappellent l'esprit palazzo avec ses bossages, se spilastres, ses fenêtres à entablement et sa frise agrémentée d'amours.

Cette adresse cultive la simplicité, la convivialité, un esprit familial et la discrétion. L'important est ici, le plaisir gourmand. Tout est dans la sensibilité et dans la volonté de créer des moments privilégiés de la table où la simplicité et le plaisir rapprochent les convives du bonheur de vivre. Il est ici des êtres lumineux propres à nous retenir sur la pente du charme et du bonheur de vivre.

La beauté, ici n'est pas contenue dans sa sphère mais éclabousse le regard sur la vie. L'esprit résonne de mille sensations, il faut se laisser porter par la volupté et plonger dans le charme éphémère, la délicatesse de l'instant présent.

Cette maison respire des parfums de l'enfance, les vrais, les simples, les authentiques. L'intangible aime faire le contrepoint à l'esprit de sérieux pour magnifier le souvenir.

Le défi est de faire vivre un vrai moment d'harmonie dans le temps et dans l'espace. La perfection est ici un travail de tous les jours, elle se niche dans les détails. Cette maison est un voyage vers l'éveil des sens et de la beauté. Il donne à chacun un sens de la plénitude dans une atmosphère de sérénité et d'harmonie avec des êtres uniques et l'environnement.

La mesure et la courtoisie sont des vraies exigences qui vous donnent le sentiment délicieux du privilège et de la noblesse de coeur. Le lieu unique, la créativité, la délicatesse des décors, l'authenticité et la courtoisie de la table et des vins font de la rencontre un moment rare et privilégié.

L'âme du lieu, son inspiration sont l'oeuvre d'Akrame Benallal. Il est aujourd'hui le gardien du temple, il en défend avec maestria l'esprit, le charme et le raffinement. Il est dans la force et la douceur de son charisme.

Il est avant tout une âme généreuse et totalement passionnée. Il possède le sens du beau, du bon et de l'excellence. Le tout doublé d'un enthousiasme, d'une inventivité et d'une vraie expertise.

Il possède deux qualités rares l'envie et l'ambition pour son restaurant. Cette maison est aujourd'hui le prolongement de son être, sa raison de vivre dans la volonté inextinguible de faire plaisir aux autres. Espace, silence, luxe sont ici uniques. Ils donnent à l'hôte une sorte de respiration, de calme et de sérénité totale.

L'important est la découverte, le plaisir des chemins de traverse pour donner le meilleur. Il propose des plats fiers et gourmands entre la complexité et la fulgurance. Ils doivent traduire avec élégance sa cosmogonie intime. La gastronomie, c'est sa musique, sa communion avec l'autre sur les chemins de l'intime.

Son chemin d'expression utilise la fraîcheur et la fragilité, elles sont l'expression de sa sensibilité. Son approche est d'abord olfactive, il veut rendre les choses perceptibles avant le goût. L'odeur comme une vibration de notre être, la recherche de nos émotions. Le plat est à l'évidence un signe, une pierre qui marque notre culture, notre sensibilité, l'émotion et l'imaginaire.

Il est pour cela le roi de l'impromptu, le gastronome de l'instinct. Il s'exprime dans la gourmandise et la magie. La cuisine est pour ce chef une justification hédonique, un contrepoids euphorique face au direct, à l'éphémère. Il aime donner au gourmet un sentiment d'évasion, de bonheur.

Chaque bouchée nous laisse émerveillée par une discrétion qui s'épanouit, des saveurs qui s'ouvrent comme un plaisir d'une sensualité totale.

Son imagination s'aiguise avec le plaisir du dessin, elle trouve les voies de la gourmandise et de ses créations. Son instinct le guide, son oreille interne est le réceptacle de ses fulgurances de gourmet. Il trouve là des chemins immédiats de plats qui doivent avoir de la texture et de la mâche. Il aime aller au bout de sa gourmandise pour trouver la jouissance.

Cet homme de caractère cultive un ailleurs, une identité, une liberté, il s'érige comme une différence. Son enfance marque encore sa personnalité, elle en structure sa vie et ses projets. Il aime exécuter ses rêves exprimant ainsi ses fantaisies, son ressenti et sa volonté de faire de sa vie leurs prolongements. Il dévore au sens premier ses passions.

Loin de l'indifférence, il aime ses hôtes et apporter de la joie. Rien ne le réjouit plus que de savoir les autres heureux de l'instant passé chez lui. Le rire, le plaisir, le sourire sont ses moteurs. Cet altruisme le pousse dans ses nouveaux projets

Akrame Benallal, né en France, a passé les treize premières années de sa vie en Algérie, dans l'Oranais. Des goûts de son enfance, il conserve le souvenir des tomates de sa mère préparées avec amour.

Dès l'âge de 14 ans, le jeune Akrame sacrifie amis et sorties pour elle et parcourt parfois jusque 25 km en auto-stop jusqu'au centre d'apprentissage de Molineuf, dans le Loir-et-Cher.

Akrame fait ses premières armes en travaillant aux côtés de grands chefs, comme Pierre Gagnaire. Fort de ces expériences, il prend, à l'âge de 25 ans, pendant quelques années, les commandes du restaurant Château des Sept Tours, en Touraine, où il est remarqué. Il ouvre en 2011 son restaurant éponyme à Paris qui est très vite étoilé. Il est consacré Grand de Demain 2011 par Gault et Millau.

Rue Lauriston, Akrame ouvre fin 2012 un bistrot dédié à la viande et à la pomme de terre, l'Atelier Vivanda ainsi que la Cave Brut, une cave à vins et fromages.

En novembre 2013 vient l'inauguration de sa première adresse internationale avec l'ouverture d'un restaurant Akrame à Hong-Kong. En février 2014, il obtient sa seconde étoile et ouvre en juillet un second Atelier Vivanda dans le 6ème arrondissement de Paris.

Depuis 2016, il installe son nouveau navire amiral dans la rue Tronchet, près de la Madeleine.

Aujourd'hui, il possède des adresses entre la région parisienne, Hong-Kong, les Philippines et l'Azerbaïdjan sans oublier sa société de conseil. Pour cela, il s'inspire de son mentor, le grand Alain Ducasse.

Son nouveau décor cultive un noir sensuel, proche de l'esprit de Pierre Soulages. Il est lui-même toujours vêtu de noir, sans doute une référence au charbon pour dessiner et au caviar, il est pour lui la couleur des poètes et des peintres.

Le service est ici l'oeuvre d'Antoine George, le directeur de salle et sommelier. Il est aidé par Frédéric et Clara en salle. Ce passionné aime prendre son destin en main et favoriser la chance. Il aime accorder mets et vins dans un esprit subtil. La saveur d'un plat et le bouquet du vin doivent s'accorder pour être dans une intimité avec l'esprit de la cuisine qui est servie. Il cultive la compréhension instinctive des envies du convive. Il sait que le vin exalte avec discrétion les saveurs mais ne dédaigne pas jouer les contrastes. Il aime pour cela pratiquer les territoires inédits et sait que le vin est l'allié généreux de la cuisine.

Une adresse de quarante couverts pour prendre le bonheur, le plaisir et cultiver les émotions, les souvenirs, le partage et respirer la vie.

Akrame Benallal
7 rue Tronchet - Paris 8
T: 01 40 67 11 16
http://www.akrame.com/

Menu Coup de Coeur 4 plats 115 E
Menu Gourmand 6 plats 145 E
Menu Amis du Midi Servi uniquement au déjeuner. 3 plats 60 E


Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.