Accueil > Interview

interview

 

Nicolas Reymond, Directeur Général de Intrasense

le 13/06/2019 13:52:00

Vous dirigez Intrasense depuis février 2018, un redressement a été amorcé avec les résultats annuels 2018, pouvez-vous nous en dire plus sur votre stratégie à court et moyen terme ?

Notre stratégie industrielle et d'entreprise est très clairement définie. En 2018, à la suite d'une restructuration et d'un changement de gouvernance, Intrasense a atteint l'équilibre opérationnel dans une dynamique de développement. Cette performance s'explique par un plan d'économies rigoureux, les efforts de tous les collaborateurs et une nouvelle stratégie. Ces principaux axes stratégiques ont été l'accélération du développement commercial sur des marchés en croissance, l'établissement de partenariats B to B auprès d'industriels tout en capitalisant autour d'accords pluriannuels, ainsi que l'enrichissement clinique de notre plateforme logicielle Myrian® pour renforcer notre position sur le marché de l'imagerie médicale. Portée par cette stratégie, Intrasense entend poursuivre et consolider sa croissance en 2019, en satisfaisant les besoins de l'industrie et en apportant une réponse pertinente aux professionnels de santé avec nos offres Myrian® Imaging Layer, Myrian® Clinical Apps et Myrian® Studio. En parallèle, et à la suite de nos résultats 2018, nous travaillons sur plusieurs projets d'innovation et de développement, ainsi que de financements correspondants, qui pourront permettre d'accélérer notre croissance à moyen terme.

Par rapport à ce point sur le financement, vous avez suspendu votre contrat de financement via OCA en janvier 2019. Est-ce que cela veut dire que vous n'utiliserez plus ce moyen pour vous financer et que vous avez atteint l'équilibre ?

Comme nous l'avons expliqué, nous ne pouvions nous passer des OCA en 2018. Néanmoins, grâce au fort développement de l'activité et au plan d'économies mis en place au 1er trimestre 2018, nous sommes aujourd'hui à l'équilibre d'Excédent Brut d'Exploitation ; Nous travaillons actuellement dans le but d'atteindre rapidement l'équilibre de la trésorerie. Il est évident que le Conseil d'administration et la direction de la société souhaitent autant que possible éviter toute dilution de nos actionnaires en atteignant l'équilibre de trésorerie et en trouvant des moyens vertueux et valorisant de financer l'innovation et le développement de l'entreprise. Concernant les OCA, le marché sera tenu informé, le moment venu, de l'approche retenue par rapport à la situation de l'entreprise, sachant que plusieurs options s'ouvrent à nous : il est possible de suspendre à nouveau le contrat OCA ou travailler sur d'autres pistes. Par ailleurs, il me semble très important d'expliquer à nos actionnaires que certains projets de résolutions proposés par notre Conseil d'administration à notre assemblée générale du 24 juin prochain (les 6ème à 8ème et 10ème à 11ème) pourront permettre, si elles sont approuvées, de s'assurer une indépendance financière par rapport au plan de croissance et à la stratégie industrielle d'Intrasense, et ainsi contribuer à fortement valoriser Intrasense. Cela constitue en quelque sorte un moyen pour Intrasense de sortir du mode de financement actuel, en permettant de faire rentrer de nouveaux investisseurs stratégiques et valorisants.

Justement, sur l'AG, votre assemblée générale annuelle a été reportée au 24 juin alors que sa date initiale était le 5 juin 2019, quelles en sont les raisons ?

Nous étions face à une situation particulière, et je pense que nous avons fait le meilleur choix pour s'assurer de la bonne prise en compte des votes de nos actionnaires et une représentativité optimale de ceux-ci. Il s'avère que certains actionnaires ont pu mal interpréter les modalités de participation à l'assemblée générale qui était prévue le 5 juin dernier. Dans ce cadre, leurs votes n'auraient pas pu être comptabilisés et c'est pour cela que le Conseil d'administration a décidé de reporter de quelques semaines l'assemblée générale. En outre, l'atteinte du quorum, dont nous n'étions pas assurés, nous parait un élément important et cette décision nous a paru cohérente par rapport à cet objectif. Notre assemblée générale se tiendra donc le lundi 24 juin à 14 heures, et j'invite l'ensemble de nos actionnaires à exprimer leur vote dans ce cadre, si ce n'est déjà fait !

Qu'en est-il de l'association regroupementPPlocal qu'un de vos récents communiqués de presse mentionnait ? Êtes-vous en contact ?

Nous avons reçu de la part de cette association une demande d'inscription de quelques projets de résolutions à l'ordre du jour de l'assemblée générale à venir ainsi qu'une liste de questions adressées au Conseil d'administration. Nous avons répondu dans le détail et de manière précise à ces questions, dont les réponses sont, en toute transparence, disponibles sur notre site web, rubrique " investisseurs ", et grâce auxquelles chacun pourra se faire un avis. Le Conseil d'administration estime que l'approche de regroupementPPlocal est opportuniste et vise à déstabiliser la société sans proposer aucun projet industriel ou financier, ce qui est extrêmement inquiétant. Nous regrettons leur approche et leurs méthodes, sachant que cette association ne nous a jamais contacté en amont de son dépôt de projets de résolutions et que ses dirigeants, habitués aux coups d'éclats et probablement à la recherche de visibilité, sont pour la plupart entrés au capital de notre société que très récemment. Le Conseil d'administration, soutenu par la direction et les salariés, n'a donc pas agréé les projets de résolutions supplémentaires proposés par l'association et recommande donc à ses actionnaires de ne pas voter en leur faveur. Suite à la restructuration et aux bons résultats sur l'exercice précédent, nous continuons de notre côté à travailler au redressement de la société, ce qui est notre mission première pour nos actionnaires, nos salariés et nos clients.

Sur vos activités et vos clients, vous avez encore récemment annoncé de nouveaux partenariats technologiques ou commerciaux ainsi que par exemple la certification d'une nouvelle solution (XP Mammo). À quoi peut-on s'attendre sur vos résultats semestriels 2019 ?

Nous sommes confiants quant à la trajectoire de nos activités et notre objectif est de continuer à faire croître le chiffre d'affaires et de fortement améliorer le résultat net. Néanmoins, nos résultats semestriels seront publiés le 11 juillet prochain et nous ne saurions nous prononcer avant cette date sur nos chiffres. Les partenariats et succès commerciaux (Radboud...) démontrent la pertinence de nos offres. Nos nouvelles solutions cliniques ainsi que la mise sur le marché de solutions d'intelligence artificielle avec nos partenaires (dont nous sommes en train de travailler aux premiers déploiements) vont fortement contribuer à notre développement commercial. Nous nous attelons, avec l'ensemble de l'équipe, à construire la croissance de demain. Je suis personnellement persuadé qu'Intrasense est une société innovante présentant de nombreux atouts pour étendre son rayonnement.

bio

 
 
 
 
 
 

la phrase du jour


"Nous nous attendons à ce que la Réserve fédérale rehausse ses taux dans un intervalle allant de 2% à 2.25%, mais qu'elle s'abstienne d'envoyer de nouveaux signaux", pronostique Danske Bank.

vos questions a

Posez vos questions à l'une des personnes interviewées dans notre liste.

Vos questions à l'adresse suivante : contact@cerclefinance.com vosquestions@cerclefinance.com
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.