Accueil > Interview

interview

 

Pierre André de Chalendar, PDG de Saint Gobain

le 26/03/2020 15:00:00

Saint-Gobain: réduit ses investissements, les avis des analystes
Le groupe va réduire ses investissements industriels en 2020 par rapport à 2019, "très significativement au-delà des 200 millions d'euros de réduction initialement annoncés, en reportant tous les projets possibles prévus pour les prochains mois".

Affirmant disposer de la trésorerie et des moyens de financement nécessaires pour faire face aux conséquences de la pandémie, Saint-Gobain prévient que "sa guidance 2020 s'en trouve remise en cause sans qu'il soit possible aujourd'hui d'en évaluer l'impact".

Oddo BHF réaffirme sa recommandation "achat" sur Saint-Gobain tout en réduisant son objectif de cours de 42 à 27 euros, ce qui laisse un potentiel de progression estimé à 51% pour le titre du fournisseur français de matériaux de construction.

S'il reconnait que "le choc du coronavirus est devenu un choc financier majeur", avec un scénario économique passé "de l'orange au rouge vif", le bureau d'études met en avant pour Saint-Gobain un bilan solide et deux variables d'ajustement, à savoir le dividende et Sika.

" Comme prévu, les prévisions de croissance organique de l'EBIT sont retirées " souligne UBS.

UBS souligne que les mesures comprennent: (1) une réduction "beaucoup plus importante" des investissements (au-delà de la réduction de 200 millions d'euros par an indiquée en février); (2) le report des dépenses et l'utilisation des programmes de chômage et de chômage partiel pour réduire les coûts; et (3) une gestion rigoureuse du fonds de roulement.

" Au 19 décembre, St Gobain disposait de 5 milliards d'euros de trésorerie (environ 1,2 milliard d'euros ont depuis été dépensés pour l'acquisition de Continental Building Products aux États-Unis). Le groupe disposait de 4 milliards d'euros de lignes de crédit non utilisées et a depuis convenu une nouvelle ligne de crédit syndiqué de 2,5 milliards d'euros, portant le total des lignes de crédit non utilisées à 6,5 milliards d'euros. Nous pensons donc que le risque financier est faible " indique UBS.

" Il n'est pas fait mention d'une modification du dividende, qui avait été recommandée par le Conseil en février à 1,38 E (environ 750 ME), mais reste soumise à l'approbation des actionnaires (AG le 4 juin) " rajoute UBS.

UBS indique mettre sa recommandation et son objectif de cours sous revue. Le bureau d'analyses était dans sa dernière analyse à Neutre sur la valeur avec un objectif de 36,50 E.

bio

 
 
 
 
 
 

la phrase du jour

Simona Gambarini, chez Capital Economics
"Le fait que les marchés aient peu réagi aux 1er signes montrant un début de contrôle du coronavirus laisse penser que les cours ne se redresseront que lorsque l'épidémie sera maîtrisée dans le monde"

vos questions a

Posez vos questions à l'une des personnes interviewées dans notre liste.

Vos questions à l'adresse suivante : contact@cerclefinance.com vosquestions@cerclefinance.com
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.