Accueil > Indices

Wall Street: pause après les records et avant l'emploi

(CercleFinance.com) - Wall Street devrait marquer une pause lundi après ses pics historiques atteints la semaine passée en attendant quelques rendez-vous importants, en particulier le rapport sur l'emploi de vendredi.


Une demi-heure avant l'ouverture, les contrats sur les indices S&P 500 et le Nasdaq 100 cèdent entre 0,1% et 0,5%, annonçant un début de séance dans le rouge.

Les grands indices new-yorkais ont inscrit de nouveaux plus hauts la semaine dernière, des pics qui s'expliquent par l'optimisme entourant de prochaines baisses de taux et par les bonnes performances des grands poids lourds technologiques.

Une certaine prudence devrait toutefois prévaloir ce lundi avant le rapport mensuel sur les créations d'emploi que publiera vendredi le Département du Travail.

Au vu de la vigueur du marché de l'emploi ces derniers mois, ces chiffres sont susceptibles d'influencer les anticipations de marché concernant l'évolution de la politique monétaire de la Réserve fédérale, qui se réunira dans deux semaines.

Le consensus table en moyenne sur 200.000 créations d'emploi en février après le feu d'artifices de janvier, qui s'était traduit par 353.000 nouveaux postes, soit le double des prévisions du marché.

La semaine qui commence sera également animée par une intervention, mercredi, de Jerome Powell, le président de la Fed, devant la Commission des services financiers de la Chambre des représentants.

Les investisseurs continueront aussi de surveiller l'actualité politique, avec l'organisation demain de primaires dans une quinzaine d'Etats, une journée cruciale connue sous le terme de "Super Tuesday".

Les victoires de Joe Biden et Donald Trump sont largement attendues dans leur camp respectif, ce qui signifie que les deux candidats devraient se retrouver le 5 novembre.

Ce calendrier chargé pourrait constituer une bonne excuse pour que les investisseurs prennent un peu de bénéfices et de recul.

"A court terme les marchés semblent, il est vrai, surachetés", reconnaît Alexis Bienvenu, gérant de fonds chez LFDE. "On pourrait soupçonner l'effet d'une forme de bulle sur les grandes valeurs technologiques", ajoute-t-il.

Le professionnel note cependant que ces robustes performances s'ancrent solidement dans les fondamentaux économiques, sachant que la croissance américaine n'a cessé de surprendre au cours de 2023.

Dans ce contexte, les stratèges de BofA ont revu à la hausse leur objectif de fin d'année sur l'indice S&P 500 pour le porter à 5400 points, soit un potentiel haussier de 5% par rapport aux niveaux actuels.

Ceux de Goldman Sachs tablent quant à eux sur un indice S&P de 5200 points fin 2024, soit l'équivalent d'un potentiel de hausse de 4% en raison d'une hausse prévue de 8% des bénéfices des sociétés américaines cette année.

Copyright (c) 2024 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.