Accueil > Conseil

conseil

Airbus: Boeing remporte la palme au salon du Bourget.

(CercleFinance.com) - La partie "professionnelle" du salon du Bourget, l'une des grand-messes du secteur aéronautique, a tourné cette année à l'avantage de l'avionneur américain Boeing, au détriment de l'européen Airbus.
Mais dans les deux cas, la visibilité offerte par ces entreprises est élevée.

En effet, plus de 1.000 commandes d'avions civils ont été annoncées pendant l'événement. Le groupe de Seattle s'est taillé la part du lion : 571 commandes (en tenant compte des intentions en sus des commandes fermes), laissant Airbus loin derrière, avec 326 unités. Lors de la précédente édition du Bourget, en 2015, Airbus l'avait emporté avec 421 commandes contre 331.

Plus faramineux encore sont les montants associés à ces contrats. On parle de près de 75 milliards de dollars pour Boeing et de presque 40 milliards pour Airbus. Rappelons cependant que ces dizaines de milliards correspondent au “prix catalogue” des appareils. Il s'agit d'un tarif d'affichage commercial qui s'entend avant négociations, qui peuvent déboucher sur des remises dépassant 50%. Bref, le prix catalogue est un prix que jamais personne ne paie : autant se focaliser sur le nombre d'appareils.

Et encore : les contrats annoncés lors des salons aéronautiques comprennent aussi des affaires conclues auparavant, puis gardées “au frais” par les avionneurs afin de jouer sur l'effet d'annonce. Et ce n'est pas tout : Airbus “fait tout de même remarquer que Boeing intègre dans ce total 214 conversions de commandes précédentes en exemplaires du nouveau 737 MAX 10, la star du salon cette année”, soulignent les analystes d'Aurel BGC.

Moyen-courrier allongé et remotorisé, le Boeing 737 MAX 10, qui ne devrait pas être livré avant 2020, vient faire un pied-de-nez à l'Airbus A321. Il vient aussi rappeler que si Airbus domine le marché des moyen-courriers avec sa “famille A320”, et Boeing celui des long-courriers, les positions commerciales ne sont pas définitivement acquises pour autant.

Quoi qu'il en soit, avec des milliers d'avions à livrer, Airbus et Boeing continuent d'offrir une rare visibilité. Depuis le début de l'année, l'action Airbus a d'ailleurs pris 20%, et celle de Boeing 28%. Mais en dollar et alors que l'euro a gagné 6% dans l'intervalle. Leurs performances sont donc proches sur la période.

EG


Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

rappel valeur

Airbus Group


Secteur :
Aéronautique Espace Armement

Marché :
CAC 40
Compartiment A
SRD
NL0000235190

Dirigeant
Monsieur Thomas Enders (Directeur Général)

Contact
http://www.airbus-group.com
 
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.