Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: pas de changement après les données en zone euro

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris débute la séance en baisse jeudi matin, la vigueur des taux semant de nouveau le doute et décourageant les acheteurs de se positionner sur les actions.
L'indice CAC 40 recule de 0,2% à 5816 points après trois séances de progression.

Les tensions sont de retour sur les marchés obligataires de part et d'autre de l'Atlantique, avec des rendements des Treasuries à dix ans qui ont repris cinq points de base à 1,49% hier soir aux Etats-Unis.

En Europe, les rendements des emprunts d'Etat les mieux notés font eux aussi preuve d'une grande fermeté. Le taux du Bund 10 ans s'établit à -0,29% tandis que celui de l'OAT française de même maturité ressort à -0,05%.

Les analystes font valoir que la remontée des taux, attribuée à la perspective d'un redressement des anticipations inflationnistes, doit être surveillée de près.

"Si elle est ordonnée et s'accompagne d'une amélioration conjoncturelle proportionnelle de début de cycle, elle ne sera pas forcément négative pour les marchés actions", estime Emmanuel Auboyneau, gérant associé chez Amplegest.

"En revanche, si la hausse des taux est trop forte et jugée non maîtrisée, elle pourrait provoquer un repli des indices actions, hormis certains secteurs traditionnellement préservés dans un tel cas de figure", prévient le spécialiste.

"Nous avons commencé à rééquilibrer les portefeuilles dans ce sens", indique le gérant d'Amplegest.

Les indicateurs économiques figurant au programme aujourd'hui ne vont pas forcément permettre de se faire une idée sur la trajectoire de l'inflation, mais ils pourraient permettre d'en savoir plus sur l'état de la reprise, notamment en Europe.

Les investisseurs ont pris connaissance du taux de chômage au sein de la zone euro, qui n'a jusqu'ici que peu augmenté compte tenu de la sévérité du choc économique provoqué par la pandémie. En janvier 2021, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières de la zone euro était de 8,1%, inchangé par rapport à décembre 2020, tandis que celui de l'ensemble de l'UE s'est maintenu à 7,3%, selon les données dévoilées par Eurostat.

Les ventes au détail ont chuté plus lourdement que prévu au mois de janvier en raison des restrictions sanitaires, montrent des données publiées jeudi par Eurostat. L'office de la statistique de l'Union européenne a annoncé que les ventes de détail avaient baissé de 5,9% par rapport à décembre, alors que les économistes tablaient sur une baisse de 1,3%.

Aux Etats-Unis seront suivis les chiffres des inscriptions aux allocations chômage hebdomadaire, de la productivité et des commandes à l'industrie.

D'un point de vue technique, l'indice CAC 40 a déclenché une séquence positive qui devrait rapidement le porter sur la borne haute du canal haussier à 5905 points, estiment les chartistes.

"C'est seulement sur ce premier seuil plafond que nous pourrons avoir un premier regard vers la cible tant espérée des 6000 points, niveau abandonné il y a près de 12 mois maintenant", indiquent les équipes de Kiplink Finance.

Du coté des valeurs, Thales publie au titre de 2020 un résultat net ajusté part du groupe en baisse de 33% à 937 millions d'euros et une marge d'EBIT en diminution de trois points à 8%, pour un chiffre d'affaires de 17 milliards d'euros, en baisse de 7,7% (-10,4% en variation organique).

Le résultat net, part du groupe de Vivendi est un bénéfice de 1 440 millions d'euros (1,26 euro par action de base), contre 1 583 millions d'euros en 2019 (1,28 euro par action de base). Le résultat net ajusté est de 1 228 millions d'euros (1,08 euro par action de base), contre1 741 millions d'euros en 2019 (1,41 euro par action de base), en baisse de 29,5 %.

CNP Assurances annonce la signature d'un accord pour l'acquisition d'activités d'assurance vie italiennes d'Aviva, une opération qui permettrait à la compagnie française de doubler sa part de marché en Italie pour atteindre près de 6% en termes de chiffre d'affaires.

Barclays a dégradé jeudi sa recommandation sur Vivendi, la ramenant de "surpondérer" à "pondérer en ligne" avec un objectif de cours porté de 29 à 31 euros.

Invest Securities maintient son opinion "neutre" sur Stellantis, "en attendant des occasions de points d'entrée sur la valeur", tout en relevant son objectif de cours de 14,5 à 15 euros, au lendemain des résultats annuels du constructeur automobile.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.