Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: termine proche de l'équilibre, détente des taux

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris termine proche de l'équilibre vers 5767Pts (-0,11%) alors que les indices US se montrent plutôt résilients avec des écarts modestes pour le Dow (+0,1%) et le S&P500 (-0,5%), en revanche, le Nasdaq cède comme prévu -1,6%.


Le CAC40 avait entamé le terme boursier de mars en baisse de -1%, vers 5.703, avant de remonter vers 5.770Pts.

Les opérateurs tentent une fois encore de relativiser la remontée des rendement obligataires à des niveaux plus observés aux Etats Unis depuis fin février 2020: la hausse des taux serait un signe de bonne santé de l'économie US, une signe précurseur d'une croissance plus vigoureuse.

L'indice des indicateurs avancés des Etats-Unis confirme la bonne dynamique de l'économie américaine après l'écroulement de l'activité lié à l'épidémie de Covid.

Cet indice des perspectives conjoncturelles compilé par l'organisation patronale Conference Board a augmenté de 0,5% à 110,3 le mois dernier, alors que les économistes anticipaient une hausse de l'ordre de 0,4%.

La progression du mois de décembre initialement annoncée à +0,3% a par ailleurs été révisée à +0,4% après une amélioration de 0,9% en novembre.

Malgré ce bon chiffre, la "magie du lundi" n'opère pas aujourd'hui mais cela ne remet pas en cause la rotation sectorielle au détriment des actifs de "précaution", au profit des actifs les plus volatils, à commencer par le Bitcoin dont la valeur unitaire a dépassé celle d'un lingot d'or ce weekend (à 57.800$) avant de s'effondrer de près de -10.000$, de 58.200 vers 48.250 en moins de 24H.

L'Ethereum a perdu jusqu'à -22% (entre 2.000 et 1.650$) avec un impressionnant trou d'air entre 15H00 et 15H30.

Sur le marché américain des Treasuries, le rendement à dix ans se tend vers 1,35% alors qu'il avait terminé la semaine passée sur un nouveau pic de tension de +5 points à 1,34%.

Les rendements obligataires de la zone euro emboîtent logiquement le pas aux Treasuries. Le Bund 10 ans, considéré comme le baromètre du marché obligataire de la zone euro, remonte à -0,3%, tandis que l'OAT française a failli repasser positif ce lundi (-0,03%) avant de connaitre un brusque revirement positif, le rendement reperdant -4Pts vers -0,106%.

Le début de semaine pourrait aussi être plombé par la remontée des prix des matières premières, qui confirment le scénario d'une poussée inflationniste dans les mois à venir (hausse moyenne de +75% depuis début avril 2020).

Le brut léger américain reprend 1,2% à près de 60$, le Brent grimpe vers 63,8$ tandis que le cuivre flambe de près de 2%.

Les investisseurs ont pris connaissance de l'indice Ifo qui avait récemment traduit un net recul de la confiance des chefs d'entreprises allemands.

Le climat des affaires s'améliore notablement en Allemagne en février, à en croire l'enquête mensuelle de l'institut Ifo, dont l'indice ressort à 92,4 à comparer à 90,3 pour le mois précédent (révisé d'une première estimation de 90,1).

C'est l'activité industrielle qui se montre très robuste alors que tout ce qui touche aux "loisirs" et l'aérien sont durablement sinistrés: le gouvernement allemand revoit ainsi de -30% sa prévision de croissance pour 2021, de +4,4% à +3% car le poids du "tertiaire" reste bien supérieur à celui de l'industrie.

A Paris, Faurecia (-4,6%) publie au titre de 2020 un résultat net (part du groupe) de -379 millions d'euros, à comparer à +590 millions en 2019, et une marge opérationnelle de 2,8% pour des ventes en baisse de 17,5% à 14,65 milliards (-19,6% en organique).

Le titre entraîne dans son sillage Valéo avec -5%... et Renault perd -3%.

Atos annonce avoir finalisé l'acquisition de Profit4SF, société néerlandaise de conseil en technologie et gestion d'entreprise spécialisée dans les implémentations Salesforce pour ses clients aux Pays-Bas.

Sanofi et GSK annoncent le lancement d'une nouvelle étude de phase II avec 720 volontaires âgés de plus de 18 ans visant à sélectionner la dose d'antigènes la plus appropriée pour l'évaluation de phase III de leur candidat-vaccin adjuvanté contre la Covid-19.

Moët Hennessy, une filiale de LVMH, a annoncé une prise de participation de 50% au sein de "Armand de Brignac", une maison de champagne de prestige appartenant au rapper américain Jay-Z.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.