Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC 40: les investisseurs gagnés par davantage de prudence

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris, qui s'était hissée la veille vers des plus hauts de neuf mois, devrait marquer une pause mardi en début de séance, notamment dans le sillage des places asiatiques.


Vers 8h15, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 - livraison fin novembre - se replie de 5,5 points à 5465 points, annonçant une ouverture proche de l'équilibre.

En finissant sur un gain de 1,7% à 5471 points hier, le marché parisien n'a pas réussi à clôturer au-dessus du seuil des 5500 points, mais la barre des 1000 points repris depuis le 30 octobre a été franchie, ce qui place ce rebond parmi les plus rapides de l'histoire.

L'euphorie est liée aux annonces de Moderna, qui revendique un taux record de 94,5% d'efficacité pour son projet de vaccin contre le coronavirus, battu seulement par le vaccin contre la rougeole avec 98% il y a 60 ans.

"On voit que les marchés choisissent d'ignorer les chiffres des nouvelles infections et des hospitalisations, qui s'inscrivent tous en hausse, pour se concentrer sur la promesse d'une reprise économique l'an prochain", expliquent les équipes de Danske Bank.

"La réaction des marchés n'a pas été aussi forte que celle générée par les annonces de Pfizer il y a une semaine, mais elle s'est avérée suffisante pour porter les indices boursiers vers de nouveaux records (pour le Dow Jones) et pour entretenir le mouvement de rotation en faveur des valeurs cycliques les plus exposées à la croissance, à commencer par les titres liés à l'énergie, à la finance et à l'industrie", souligne la banque danoise.

A Wall Street, la séance d'hier s'est soldée par une pluie de records absolus, essentiellement dus à la flambée des poids-lourds pétroliers de la cote.

Le secteur vedette de la journée a en effet été celui de l'énergie, dopé par les bons chiffres d'activité chinois et par la conviction d'un retour de la consommation proche de la "normale" d'ici au début de la campagne de vaccination.

L'envolée de 3,6% du baril de pétrole brut léger américain, vers 41,5 dollars, a déclenché un véritable feu d'artifices à la hausse, avec des gains de 11% pour Schlumberger, 7% pour Chevron et près de 6% pour ExxonMobil.

Le baril de pétrole avait tendance à se stabiliser mardi matin, pour évoluer aux abords de 41,4 dollars.

Sur le plan macroéconomique, les investisseurs attendent les chiffres clé des ventes de détail aux Etats-Unis, qui seront publiées en début d'après-midi.

Les intervenants de marché espèrent que la statistique confirmera la bonne tenue de la consommation des ménages américains, en dépit de la récente recrudescence de l'épidémie.

"Les conditions d'emploi se sont encore améliorées en octobre, de quoi soutenir le revenu et les dépenses des ménages", estime-t-on chez Oddo BHF.

A court terme, cependant, "de nouvelles restrictions sont mises en place qui risquent de perturber la saison de fin d'année qui débute traditionnellement avec la fête de Thanksgiving", met en garde la banque privée parisienne.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.