Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: pause limitée après quatre hausses d'affilée

(CercleFinance.com) - Pas de 5ème hausse pour les indices US mais pas non plus de renversement de tendance notable : le Dow Jones cède 0,55% à 28.
680, le S&P-500 recule de 0,63% à 3.512 et le Nasdaq bascule légèrement dans le rouge en fin de parcours (-0,1% à 11.864) après avoir longtemps préservé l'équilibre.

Les planètes semblent s'être désalignées après un lundi euphorique (le Nasdaq avait gagné près de +2,6% la veille et +7% en six séances).

Après Johnson & Johnson mardi matin, c'était au tour du groupe pharmaceutique Eli Lilly d'annoncer l'interruption de l'essai clinique d'un traitement expérimental aux anticorps (identique à Regeneron) sur des volontaires pour des raisons de sécurité sanitaire (pour J&J, un des volontaires a développé des pathologies inexpliquées).

L'espoir de l'arrivée imminente d'un vaccin efficace et sûr -jugé indispensable par la Fed- s'éloigne, tout comme l'espoir d'un accord sur le "Stimulus package" avec des Républicains qui rejettent l'enveloppe de 1.800Mds$ pour ne valider que 500Mds$... à injecter en urgence.

Le coup d'envoi de la saison des résultats du troisième trimestre vient de débuter avec Citigroup et JPMorgan (ressortis supérieurs aux attentes... comme d'habitude puisque les "attentes" sont systématiquement sous-évaluées).

La publication la plus attendue était celle de JPMorgan Chase, qui a dévoilé un bénéfice net en hausse de 4% à 9,44Mds$ au titre du troisième trimestre, soit 2,92$/action, là où le consensus anticipait 30% de moins.

Ses revenus sont restés stables à 29,9 milliards, la baisse de 9% des revenus d'intérêts nets ayant été compensée par une croissance de 7% des revenus hors intérêts, et les provisions pour pertes de crédit ont chuté de 60% à 611 millions de dollars.

La banque ajoute avoir maintenu ses réserves de crédit à 34 milliards de dollars, "étant donnée l'incertitude économique significative", et renforcé son ratio de solvabilité CET1 de 60 points de base (après paiement de dividendes) à 13%.

Citigroup a publié un bénéfice net en repli de 34% à 3,2 milliards de dollars, soit 1,40 dollar par action, mais l'estimation moyenne des analystes tournait autour de 0,9$... c'est donc une "bonne surprise".

A 17,3 milliards de dollars, le chiffre d'affaires du groupe bancaire s'est contracté de 7%, malgré des progressions dans ses activités de marchés revenus fixes et actions, banque d'investissement et banque privée.

Le secteur bancaire a plombé le S&P500 avec notamment Citigroup -4,8%, Comerica -4,1%, Prudential -4%, Wells Fargo -3,7%, Travelers -3,1% et JPMorgan -1,6%.

Avec les discours très alarmistes sur l'arrivée d'une seconde vague qui s'annonce "dramatique" (E.Macron), le secteur du tourisme et notamment les croisiéristes ont dévissé avec Royal Caribbean -13,2%, Norvegian -8,5%, Carnival -7,8%.
Les compagnies aériennes étaient également à la peine avec American Airlines (-5,4%) et Delta Airlines (-2,6%) qui a publié une perte de 5,3Mds$ au 3ème trimestre.

Le Nasdaq a reculé dans le sillage de Fastenal -4,8%, Apple -2,7%, JD.Com -2%, mais son repli a été limité à -0,1% par eBay et Moderna +4%, Paypal +3,1%, Netflix +2,7%, Micron +2,3%, AMD +1,2%, Tesla +1%...

Le secteur pétrolier restait lourd avec Schlumberger -2,4%, Occidental -2,8%, Devon -3,6%, Valero -4%, Nal oilwell -4,7%...

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.