Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Devises: le véritable fait du jour c'est le plongeon de la £

(CercleFinance.com) - Il a été beaucoup question de la hausse de l'euro ce jeudi mais le mouvement de baisse de la Livre Sterling est autrement plus spectaculaire: -1,35% face au $ à 1,2835 et -1,8% contre l'Euro à 1,075.

la perspective d'un "hard Brexit" s'accompagne d'une double mise en garde contre le non-respect par Boris Johnson des accords commerciaux concernant les 2 Irlande, à la fois de la part de Bruxelles mais également du groupe Démocrate au Congrès : le Royaume Uni ne pourrait prétendre signer des accords commerciaux favorables avec les US si une frontière physique et des barrières douanières étaient rétablies entre la République d'Irlande et l'Ulster.

L'autre mouvement de change le plus surveillé fut celui concernant l'E/$ mais la fièvre se calme un peu ce soir.

L'euro qui avait affiché jusqu'à +0,9% face au $, avec une culmination à 1,1910 a effacé la moitié de ses gains vers 19H30, soit +0,45% vers 1,1860.
La BCE a rappelé qu'elle ne se fixe pas d'objectif sur les parités de devises, à commencer par sa principale concurrente: le $.

Les cambistes s'attendaient visiblement à ce que de manière détournée, Christine Lagarde indique une préférence pour un $ fort, ou indique souhaiter une volatilité faible en ces temps de crise, l'inverse pouvant indisposer les agents économiques, etc.

La BCE constate que le rythme de la reprise reste un peu inférieur aux prévisions mais elle ne se dégrade pas.
La reprise reste exposée à des incertitudes liées au niveau de la consommation (en cas de résurgence de la pandémie) et sur le front de l'investissement (atone): un important soutien monétaire reste nécessaire mais pas question de mesures supplémentaires pour l'instant.

En ce qui concerne les anticipations conjoncturelles, la croissance sera négative de -8% en 2020, positive de +5% en 2021 et de +3,2% en 2022.

L'inflation serait de 0,3% en 2020, +1% en 2021 et +1,3% en 2022: elle n'a jamais été aussi éloignée des objectifs de la BCE depuis la création de l'Euro.

En ce qui concerne les chiffres US, le Département américain du Travail annonce ce jeudi avoir dénombré 884.000 inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage (contre 850.000 anticipé), un chiffre stable par rapport à la semaine précédente (nombre révisé de 881.000 en estimation initiale).
Le nombre total de chômeurs demeure très impressionnant: 29,6 millions contre 32,4 au pire de la vague de la mi-juin.

Ce même Département du Travail indique que les prix à la production ont augmenté de 0,3% en août aux Etats-Unis en brut (là où le consensus attendait une hausse de 0,2%) comme hors alimentation, énergie et négoce (contre une hausse là aussi de 0,2% anticipée).



Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.