Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: nouveau plafonnement sous 5050, rebond de l'E à 1,19$

(CercleFinance.com) - Le CAC40 en termine sur un repli de -0,38% à 5.
024Pts, un score qui reflète assez bien le profil de cette séance, placée sous le signe d'une molle consolidation, dans des volumes qui demeurent très "estivaux" avec moins de 2MdsE échangés à 17H29 et à peine 2,5MdsE au coup de coche final.
L'Euro-Stoxx50 lâche -0,35% à 3.312 après une incursion dans le vert (+0,4%) après la réouverture de Wall Street.

La suite des événements s'avère un peu décevante (-0,2% pour le Dow Jones, -0,1% pour le S&P500 et le Nasdaq est passé de +1,2% à +0,2% après 2 heures 1/2 de cotations).

Pour résumer la fin de la séance à Paris: Wall Street déçoit et la remontée de l'Euro inquiète un peu.

La BCE a peut-être réussi à ne pas faire de vagues sur les indices boursiers mais la volatilité s'amplifie sur le FOREX où l'Euro gagne maintenant +0,6% face au Dollar (à 1,1880) après avoir grimpé jusque vers 1,1910/$ (contre 1,1835 juste avant la conférence de la BCE).

Ce rendez-vous de la BCE avec la presse n'a recelé aucune surprise (taux directeurs inchangés, pas d'annonce majeure) et n'a pas fait dévier le CAC40 d'une consolidation latérale et limitée -autour d'un pivot de 5.040Pts- depuis le tout début de la matinée.

La BCE constate que le rythme de la reprise reste un peu inférieur aux prévisions mais elle ne se dégrade pas.
La reprise reste exposée à des incertitudes liées au niveau de la consommation (en cas de résurgence de la pandémie) et sur le front de l'investissement (atone): un important soutien monétaire reste nécessaire mais pas question de mesures supplémentaires pour l'instant.

En ce qui concerne les anticipations conjoncturelles, la croissance sera négative de -8% en 2020, positive de +5% en 2021 et de +3,2% en 2022.

L'inflation serait de 0,3% en 2020, +1% en 2021 et +1,3% en 2022, les variations de change devraient contribuer à contenir l'inflation (l'Euro demeurerait donc solide) et la BCE est prêt à "ajuster ses instruments" pour atteindre son objectif de 2% (dont elle n'a jamais été aussi éloignée depuis la création de l'Euro).

En ce qui concerne les chiffres US, le Département américain du Travail annonce ce jeudi avoir dénombré 884.000 inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage (contre 850.000 anticipé), un chiffre stable par rapport à la semaine précédente (nombre révisé de 881.000 en estimation initiale).
La moyenne mobile sur quatre semaines a reculé de 21.750 par rapport à la semaine précédente, à 970.750, le nombre total de chômeurs demeure très impressionnant: 29,6 millions contre 32,4 au pire de la vague de la mi-juin.

Ce même Département du Travail indique que les prix à la production ont augmenté de 0,3% en août aux Etats-Unis en brut (là où le consensus attendait une hausse de 0,2%) comme hors alimentation, énergie et négoce (contre une hausse là aussi de 0,2% anticipée).

Sur 12 mois, les prix à la production américains se sont tassés de 0,2% en août (après -0,4% en juillet). En "core rate", le taux est passé de +0,1% à +0,3% en rythme annuel.

Du côté des statistiques européennes, la production continue française continue de se redresser dans l'industrie manufacturière (+4,5% après +14,8% en juin), comme dans l'ensemble de l'industrie (+3,8% après +13% en juin), selon les données CVS-CJO de l'Insee.

Par rapport à février (dernier mois avant le début du confinement), la production reste néanmoins en retrait sensible dans l'industrie manufacturière (−7,9%), comme dans l'ensemble de l'industrie (−7,1%).

Dans l'actualité des valeurs, Faurecia gagne +3% (mais gain divisé par 2 en 2 heures) grâce à Bank of America qui relève sa "reco" sur le titre de l'équipementier automobile à "achat", avec un objectif de cours de 48E (soit +17%).
Peugeot, sa maison mère, prend +3,1%... également sur une hausse de recommandation.

Air Liquide (-0,3%) indique avoir signé un accord avec Sasol en vue de l'acquisition par le groupe français de gaz industriels du plus grand site de production d'oxygène au monde situé à Secunda en Afrique du Sud.

Selon cet accord, Air Liquide détiendra et exploitera les 16 unités de séparation des gaz de l'air de ce site, en complément de l'unité qu'il y opère déjà actuellement. Il fournira différents gaz à Sasol dans le cadre d'un contrat de long terme d'une durée initiale de 15 ans.

Casino (+5,6%) indique que le conseil d'administration de Companhia Brasileira de Distribuição (GPA), sa filiale au Brésil, a approuvé le lancement d'une étude en vue de séparer son activité de cash and carry (Assaí) d'avec le reste de ses activités.
Chargeurs finit en hausse de +10% après avoir dévoilé une forte hausse de son chiffre d'affaire (+59%), de son EBIT et de son profit net (résultat net de 28,9 millions d'euros, contre 8,3 millions un an auparavant).

Jacquet Metal publie un résultat net part du groupe de -15 millions d'euros au titre du premier semestre 2020, contre +18 millions un an auparavant, et un EBITDA courant de 19 millions, soit une marge de 2,6% du chiffre d'affaires contre 5,3% au premier semestre 2019.

Déclarant "observer, à l'occasion de cette rentrée de septembre, une amélioration de tendance pour l'ensemble de ses métiers", Econocom prévoit une baisse plus limitée de son chiffre d'affaires pour l'année 2020, "d'au plus -6%" à normes et périmètre constants.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.