Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: camisole algorithmique et gains hebdo limités

(CercleFinance.com) - Séance sous camisole algorithmique à New York : les "sherpas" ont fait le nécessaire pour maintenir les indices US au contact des records absolus, mais en interdisant toute "fantaisie haussière" susceptible de déclencher inopportunément des "achats-stop".


Le Dow Jones est resté enfermé au sein d'un corridor de 0,7% d'amplitude et s'adjuge au final 0,12% à 27.931 (il gagne +1,8% hebdo), le S&P500 stagne à 3.373 (-0,02%) après avoir fluctué entre 3.362 et 3.378.

Le Nasdaq a cédé 0,2% à 11.019 et a bien failli finir la semaine dans le rouge (il conserve une avance de +0,08%), peu d'écarts notables à la clé: Applied Materials gagne +3,9%, Tesla +1,8%, à l'inverse Illumina -1,7%, Autodesk -1,6%... et le chinois Baidu -6,3%.
Wall Street a surmonté l'incapacité du Congrès à reprendre les discussions afin de faire aboutir l'adoption d'un "Covid Bill" de 1.000Mds$.
Le gros écart de performance entre Wall Street l'Europe illustre une nouvelle fois la stratégie consistant à se servir des actions européennes comme machine à cash pour soutenir les actions US.

Mais le "fait du jour" se situe dans le secteur de la "biotech": tout ce qui tourne autour la thématique des vaccins tourne à l'hystérie.
Le laboratoire allemand CureVac (qui s'est déjà illustré dans des vaccins contre la grippe, avec l'appui de la fondation Bill et Melinda Gates, ou des traitement immunothérapiques anti-cancéreux) était introduit à 16$ (prix d'IPO)... et le cours a explosé de +250% à 55,9$..

A ce niveau de valorisation (857Mns$), il s'agit d'un pur pari sur le succès du développement d'un vaccin anti-Covid, et à condition que CureVac prenne de vitesse une cinquantaine de labos dans le monde qui se battent sur le même créneau.

Le secteur qui a le mieux performé est celui de l'énergie avec Cabot +3,6%, Marathon, +2,9%, Valero et Oneok +2,4%.Le CAC40 en termine sur un repli voisin de -1,6% à 4.962, dans des volumes complètement estivaux, inférieurs à 2,4MdsE (et 1,75Md à 17H29).

Du côté des statistiques du jour, la production industrielle des États-Unis s'est accrue de 3% en juillet selon la Réserve fédérale (conformément à l'estimation moyenne des économistes) après une progression de 5,7% au mois de juin (chiffre révisé d'une estimation initiale de 5,4%)... mais sur 12 mois, la production chute de -8,2%, on est encore loin du retour à la normale et de la reprise en "V" dont Larry Kudlow réaffirmait jeudi soir que "c'est toujours le scénario le plus probable".

De son côté, le taux d'utilisation des capacités dans l'industrie américaine est ressorti en hausse de 2,1% à 70,6% le mois dernier, un taux supérieur de 0,1 point au consensus.

L'indice de confiance du Michigan progresse légèrement, de 72,5 vers 72,8... mais c'est mieux que les 72 anticipé, donc positif pour les marchés.

Enfin, les stocks des entreprises américaines ont baissé de -1,1% en juin (après une baisse de -2,3% en mai) selon des données présentées ce vendredi par le Département du Commerce.

Plus tôt dans l'après-midi, les opérateurs avaient découvert les ventes de détail aux États-Unis : elles ont augmenté de seulement +1,2% selon le Département du Commerce, un score assez éloigné des 2,3% attendus... mais Wall Street peut se rassurer avec les ventes hors automobiles qui grimpent de +1,9% (contre +1,2% estimé).

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.