Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: le Nasdaq devient intergalactique grâce à Apple

(CercleFinance.com) - Les records absolus s'enchaînent inexorablement sur le Nasdaq en cette veille de publication du "NFP" (rapport mensuel sur l'emploi US).

Les tensions sino-américaines ont disparu du radar, le retard dans l'adoption du plan gouvernemental de soutien de 1.000Mds$ n'inquiète pas car un accord sera forcément trouvé, les élus du Congrès auraient trop à perdre en cas d'échec).

Le Nasdaq Composite aligne une 7ème séance de hausse consécutive et un 4ème record d'affilée, c'est le 31ème pour l'année 2020.

Le Nasdaq-100 continue de sur-performer avec +1,3% à 11.261 (11.282 au plus haut) et désormais +28,5% depuis le 1er janvier (cette fois, l'indice s'inscrit sur une trajectoire de +50% en année pleine, les records de hausse de 1999 sont maintenant à portée de main).

Sa hausse dépasse +60% depuis le plancher du 23 mars et cela devient donc le plus puissant mouvement haussier de l'histoire de cet indice qui a bien failli également, à 2 séances près, battre le record du plus petit nombre de séances nécessaire pour gagner +1.000Pts (40 séances contre 38 en novembre/décembre 1999... et 49 de janvier à mi-mars 2000).

Le S&P 500 a pris +0,64% (et +50 depuis le 18 mars, il n'est plus qu'à 1,5% de son zénith du 19 février), le Dow Jones Moyenne gagne + 0,68%, soit +47% au cours du même intervalle.

Les leaders de ce jeudi s'appelaient Activision +3%, Fiserv +4,5%, Facebook +6,5%... et bien sûr Apple avec +3,5% (à 455.6$).

Apple apporte encore plus de 100Pts au Dow Jones (la moitié de ses gains du jour) et sa capitalisation atteint 1.950Mds$ : plus que 2,5% de hausse et la barre des 2.000Mds$ sera franchie, ce qui signifie que plus aucun fonds indiciel global ne peut sous-pondérer ce titre, et c'est même l'inverse qui s'impose, sinon il faut "courir après le papier".

La spirale haussière devient inexorable, s'auto-alimente par le jeu du "benchmark" qui aboutit à l'ultra-concentration des achats.

Le "chiffre du jour" s'est avéré plutôt rassurant au lendemain d'un rapport ADP très décevant: le Département américain du Travail a publié des demandes hebdo d'allocations chômage qui ressortent en baisse, à 1,19Mns contre 1,42Mns anticipé, à comparer à 1.435.000 la semaine précédente (nombre révisé de 1.434.000 en estimation initiale)

Le rythme des inscriptions au chômage a ralenti ainsi sensiblement, alors même que le consensus tablait sur 1.450.000 inscriptions selon Jefferies. La moyenne mobile sur quatre semaines a reculé de 31.000 par rapport à la semaine précédente, à 1.337.750.
Wall Street a manifesté ce jeudi une confiance totale dans la publication d'un bon "NFP" demain, l'indice "fear & greed" revient à 75%, un niveau de complaisance très élevé pour le S&P500, il atteint 90% sur le Nasdaq, c'est un niveau extrême.

Le secteur des croisiéristes et des chaîne hôtelières (Wynn Resorts a pris +7,4%) a fini en tête avec des gains de +4% en moyenne (sauf Carnival avec -1,7%), les compagnies aériennes viennent en complement.

Quelques gros "couacs" -mais sans conséquence indicielle- avec Western Digital qui dévisse de -16,1%, Denspy -7,7% et Micron -4,6%.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.