Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: l'embellie se poursuit, le nombre de cas Covid grimpe

(CercleFinance.com) - Nouvelle séance positive sur les marchés obligataires pour une séance où tout monte en fait, les actions (+1% à Paris), le pétrole (+2% à 41,1$ à Londres) puis bien sûr les bons du Trésor.

Nos OAT se détendent de -2,3Pts à -0,125%, les Bunds de -3,3Pts à -0,467%, score identique sur les Gilts britanniques à 0,153%, tandis que le tabeau est plus contrasté au Sud avec -1Pt sur les Bonos espagnols à 0,465 mais +3Pts sur les BTP italiens à 1,37400%.

La journée était riche en statistiques aux Etats Unis et les T-Bonds ont affichent une petite embellie de -1,4Pts vers 0,67%.
Les opérateurs auraient pu se montrer beaucoup plus inquiets du fait de l'aggravation de la pandémie : le nombre de nouveaux cas de Covid-19 atteint +45.650/jour aux Etats Unis (contre +38.000 la veille) et c'est un nouveau record depuis le pic épidémique du 17 mars.
La pandémie progresse dans 2 états sur 5 et régresse symétriquement dans 2 états sur 5... le seul élément rassurant étant la baisse du nombre global de décès, mais une forte dégradation est attendue d'ici la mi-juillet.

Les chiffres US étaient soit conformes aux attentes, ou un peu meilleurs que prévu, à l'image des commandes de biens durables aux Etats-Unis qui ont rebondi de 15,8% au mois de mai un plongeon de 18,1% en avril, selon le Département du Commerce, surpassant ainsi le consensus qui visait une progression de l'ordre de 10%.


Pas de surprise avec le PIB américain qui est confirmé à -5% (révisé inchangé) en rythme annuel au premier trimestre 2020, selon la troisième estimation du Département du Commerce.
Par ailleurs, l'indice de prix PCE a augmenté de 1,3% au premier trimestre, à comparer à une hausse de 1,4% au quatrième trimestre 2019. Hors alimentation et énergie, ce taux est passé de +1,3% à +1,7% d'un trimestre sur l'autre.
Le Département américain du Travail a dénombré 1.480.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière, à comparer à 1.540.000 la semaine précédente (1.508.000 en estimation initiale).

Le rythme des inscriptions au chômage continue donc de ralentir, mais dans des proportions une nouvelle fois moindres que ce qu'espérait le consensus, les économistes tablaient en effet sur 1,3 million d'inscriptions.
La moyenne mobile sur quatre semaines a une nouvelle fois reculé, pour atteindre 1.620.750, en baisse de 160.750 en l'espace d'une semaine.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.