Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: pas de véritable rémission, fin de trimestre à -24,6%

(CercleFinance.com) - Les acheteurs ont fini par s'imposer à l'issue d'une ultime séance du mois de mars restée très indécise jusqu'à la clôture.

Le CAC40 grappille +0,4% à 4.396 et affiche ainsi une perte trimestrielle de -24,6%.
Il y a 15 jours, cette perte avoisinait -38%, cela aurait été la plus spectaculaire en 90 ans.
Ceci valide définitivement l'entrée des valeurs françaises en "bear market" (marché baissier, caractérisé par un plongeon d'au moins 20%) en ce début d'année 2020.
L'évolution du CAC en "hors séance" sur les plateformes électroniques n'est pas très encourageante ni de bon augure pour le démarrage du second trimestre: l'indice reperd virtuellement -2% et retombe sur les plus bas niveaux du jour, vers 4.310Pts.
La faute à wall Street qui perd -1% à mi-séance, le Nasdaq limite la casse à -0,5%.

La Bourse de Paris avait également reperdu ses gains matinaux (+1,7%) dès midi avant de chuter de -1,5% jusque vers 4.320 au plus bas) mais était reparti de l'avant au cours de la dernière heure.
Peut être Wall Street parviendra t'il à renouer avec l'équilibre d'ici 22H.

La prudence sur les marchés pourrait toutefois être renforcée, dans les journées qui viennent, par des indicateurs économiques susceptibles de brosser un tableau particulièrement sombre de l'activité, notamment aux États-Unis. La stabilisation des marchés reste donc fragile, à en croire les professionnels.
Wall Street n'a pas trop réagi à la publication de l'indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board: il a chuté en mars vers 120,0 contre 132,6 en février... mais c'est "moins pire que prévu" car les économistes l'anticipaient en baisse plus marquée vers 110.

Plus précisément, le sous-indice de la situation présente selon les consommateurs est passé de 169,3 à 167,7 d'un mois sur l'autre, quand celui portant sur leurs attentes s'affiche à 88,2, contre 108,1 le mois précédent.


En France, les prix à la consommation augmenteraient de 0,6% en mars 2020, après +1,4% le mois précédent, selon l'estimation provisoire réalisée par l'Insee en fin de mois. Sur un mois, ils seraient stables, comme le mois précédent.

En février 2020, les dépenses de consommation des ménages en biens en France diminuent légèrement en volume, de 0,1% après une contraction inattendue de 1,2% au mois de janvier (le mois des soldes), selon les chiffres publiés ce matin par l'Insee.
En Europe, l'inflation serait tombée à +0,7% contre +1,2% en février.

Aux Etats Unis, Goldman Sachs vient de revoir fortement à la baisse sa prévision de contraction du PIB au 2ème trimestre, de -24 à -34% (le "Qi" devrait se solder par -9% (au lieu de -6%, à cause des 15 derniers jours de ralentissement).
Bloomberg et UBS se montrent les plus optimistes avec "seulement" -9 à -9,5% de recul du PIB au "Q2".

Le pétrole remonte après avoir établi un "plus bas" de 17 ans vers 22$ (il cote 23,2$ sur le "Brent") avec des rumeurs de reprise des pourparlers entre la Russie, l'Arabie... et peut-être une implication des Etats Unis (Trump avait promis "de s'en occuper le moment venu").
Le Dollar poursuit sa remontée avec +0,6% à 1,0985/E, il avait déjà gagné +1,2% la veille, l'Or rechute de -1% vers 1.600$.

Du côté des valeurs, c'est de nouveau le titre Total qui servait de locomotive avec +5% vers 35,4E, Publicis gagnait de son côté +11,9%, mais c'est une toute "pondération" dans l'indice.les banques restent sous pression avec -2 à -3% sur BNP-Paribas et Sté Générale. LVMH lâche -3,3%.

JCDecaux (+5,3%) annonce l'acquisition d'une participation minoritaire dans Clear Media Limited, au sein d'un consortium ayant constitué un véhicule ad hoc afin de soumettre une OPA conditionnelle pour acquérir la totalité du capital de cette société cotée à Hong Kong.

Carrefour (+1,4%) annonce que deux millions de masques sont arrivés dimanche soir sur le sol français et actuellement en cours de répartition dans l'ensemble de ses entrepôts et magasins. Ces livraisons se poursuivront dans les semaines prochaines.

Dans le contexte lié à l'épidémie, L'Oréal (-3%) indique que son conseil d'administration a décidé de reporter au 30 juin l'assemblée générale mixte initialement fixée le 21 avril. Il fixera ultérieurement les dispositions pour sa tenue ainsi que pour le dividende. L'absence de visibilité sur le calendrier de sortie de cette crise sanitaire conduit par ailleurs L'Oréal à suspendre sa guidance.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.