Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: nette détente vu le contexte coronavirus, BTP -21Pts

(CercleFinance.com) - Les placements de "sécurité" continuent de progresser, et cela dure en fait depuis 15 jours, bien avant que les marchés ne commencent à s'alarmer sérieusement du "coronavirus".


Nos OAT par exemple se détendent... et ce depuis 10 séances consécutives: elles érasent encore 5,4Pts de base à -0,128% et retrouvent leur meilleur niveau depuis fin octobre.

Même embellie pour les Bunds, qui affichent -5,5Pts à -0,388%.

Les craintes d'un ralentissement économique qui se propagerait de la Chine vers ses plus proches partenaires, puis à l'économie mondiale s'exacerbent.

Las autorités ont déjà placé 3% de la population chinoise en quarantaine et elles sont prêtes à aller plus loin: elles ont ordonné la fermeture de certains sites industriels où de grandes multinationales opèrent jusqu'au 5 février.

Ceci va de pair avec le prolongement d'une semaine de la "Golden Week" (semaine de congé annuelle qui est devenu un des pics du tourisme local et planétaire), afin de fixer les populations jusqu'à la levée de l'alerte.

La détente des taux en Europe demeure également repliée à la BCE qui a maintenu son discours accommodant, avec la promesse de taux très bas, très longtemps, dans un contexte de "Goldilocks" de croissance durable... mais lente et sans risque inflationniste sous jacent.

Outre-Atlantique, la détente est tout aussi franche et massive avec -7Pts vers 1,609% (après -13Pts en "hebdo", cela en fait -20 en 6 séances)... et c'est la meilleure clôture depuis le 3 octobre.
Un seul chiffre à se mettre sous la dent aux Etats Unis: les ventes de logements neufs ressortent en baisse de -0,4% à 694.000, loin des 730.000 (+1,5%) attendus.
Vu le contexte international, cette dégradation a été largement ignorée.

Outre Manche, les Gilts affichent -5,3Pts à 0,5120% et les dettes périphériques participent au mouvement généralisé de détente, notamment en Italie, avec un spectaculaire -21Pts au lendemain d'élections régionales où la droite de Matteo Salvini n'a pas réalisé une poussée suffisante pour mettre en péril l'actuelle coalition très pro-Bruxelles... c'est tout du moins l'analyse à laquelle les marchés veulent croire.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.