Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: se montre aussi hésitant que W-Street, Tesla s'envole

(CercleFinance.com) - Les hésitations de la Bourse de Paris (inchangée vers 6.
037) reflètent celles de Wall Street où les écarts s'étagent entre -0,1% (Nasdaq) et +0,1% (Dow jones) depuis 15H30.

Pas d'hésitation en revanche pour Tesla (Jeffery's rehausse à son tour son objectif, à 600$) qui s'envole de +3,5% vers 545$ et affiche 97Mds$ de capitalisation, le double de la "capi" de General Motors, BMW ou Daimler.

Apple établit un nouveau record absolu à 317,2$, Wedbush Securities fixe un nouvel objectif à 400$ pour fin 2020, soit environ +30% de potentiel.

L'Euro-Stoxx50 en revanche demeure légèrement négatif, de moins de -0,1% à 3.775Pts.

L'intérêt des investisseurs se tourne à partir d'aujourd'hui sur la saison des résultats d'entreprises, dont les géants bancaires américains JPMorgan (bénef : +21% à 8,5Mds$, hausse de +2,5% après 1h de cotations), Citigroup (mieux que prévu et +2,3%) et Wells Fargo (légèrement décevant, le titre chute de -3%) ont donné le coup d'envoi à partir de la mi-journée.

Autre sujet d'attention, l'évolution de l'inflation aux États-Unis, dont une accélération pourrait contraindre la Réserve fédérale à reprendre son processus de resserrement monétaire.

Les opérateurs peuvent se rassurer: les prix à la consommation aux Etats-Unis ont augmenté de 0,2% en décembre 2019 par rapport au mois précédent, d'après les données du Département du Travail, lesquelles sont proches des anticipations.

Du côté des changes, l'euro est quasi stable, en léger repli de -0,2% à 1,1110/$. Le Brent se ressaisit de +0,8% vers 64,7$.

Du côté des valeurs, le groupe PSA (-0,5%) pourrait supprimer jusqu'à 4.100 emplois chez Opel, indique une personne proche du dossier interrogée par Bloomberg. Il souhaite réduire les effectifs pour faire face à la baisse des ventes et à des problèmes technologiques. Opel devrait supprimer au moins 2.100 postes d'ici 2025 et pourrait réaliser deux vagues de réduction d'effectifs de 1.000 emplois en 2027 et 2029, selon Bloomberg.

Le groupe Nissan a diffusé ce matin un communiqué suite aux informations spéculatives sur sa position envers l'Alliance. "Contrairement aux affirmations des articles, Nissan n'envisage nullement la dissolution de l'Alliance", indique le groupe. "Nissan, Renault et Mitsubishi Motors ont mis en place l'Alliance Operating Board (AOB) en mars 2019 en tant que fondement de l'amélioration continue et du fondement du succès futur", rajoute le groupe.

Malgré ce démenti des informations du Financial Times, Renault ne repend pas un pouce de terrain et s'effrite même de -0,1%.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.