Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: se retendent sensiblement avec l'optimisme qui revient

(CercleFinance.com) - Les bourses redeviennent 100% "bullish", l'appétit pour le risque s'envole, la France emprunte 10,17MdsE à taux (longs) intégralement négatif (le "15 ans" à environ -0,05%, le "10 ans" à -0,36%).


Les marchés obligataires rechutent franchement de part et d'autre de l'Atlantique alors que les "bonnes nouvelles" macro-économique s'enchainent depuis 48H.

Les chiffres apparaissent si bons que les opérateurs sont moins convaincus que les banques centrales vont dégainer leur arsenal pour soutenir la croissance et les marchés ces 15 prochains jours.

En Europe, les Bunds corrigent nettement, de -0,677% à -0,597% (+8Pts), nos OAT passent de -0,377% à -0,2900%, les "bonos" espagnols affichent +9Pts à 0,2510%.
En Autriche, l'écart est carrément de +10Pts sur le "10 ans" à -0,305%, le BTP italien se retend de +13Pts à 0,952%, après inscription d'un nouveau plancher historique de 0,81% avec l'investiture d'un gouvernement de centre gauche, piloté par Giuseppe Conte, avec un ministre des finances -Roberto Gualtieri- pro-Europe, pro-Bruxelles (une sorte d'anti-Salvini) et qui a participé à la restructuration de la dette grecque.

Les "Gilts" britanniques se dégradent également de 13Pts à 0,60% alors que Boris Johnson vient d'essuyer 2 revers majeurs au Parlement en 48H et continue de prôner un Brexit dès le 31 octobre (d'ici 8 semaines), y compris en "no deal".
Il tentera d'obtenir lundi un vote lui permettant de convoquer des élections générales d'ici le 15 octobre mais il lui faut recueillir 2/3 des suffrages.

Aux Etats Unis, les T-Bonds se dégradent de +10Pts à 1,571%... et l'inversion de la courbe des taux se "normalise" partiellement puisque le "2 ans" affiche -1,555%.
Le "12 mois" reste plus rémunérateur avec 1,757%, le "30 ans" repasse au-dessus des 2,00%, à 2,058% (contre 1,97% la veille).

Le tableau macroéconomique apparaît moins sombre aux Etats Unis à la lumière des chiffres du jour.
Parmi les éléments jugés "positifs", il y a l'indice ISM des services aux Etats-Unis bondit de +2,7Pts pour s'établir à 56,4 en août, pulvérisant les attentes les plus optimistes et le consensus de 54.

Autre bonne surprise, le Département du Commerce fait état d'une hausse de +1,4% des commandes à l'industrie aux États-Unis en juillet 2019, alors que les économistes tablaient en moyenne sur une hausse moins marquée de +1%.

Par ailleurs, le chiffre de juin a été révisé à la baisse, passant de +0,6% à +0,5%.

En excluant les équipements de transport, catégorie particulièrement volatile, les commandes de biens durables se sont accrues de +0,3%.

Un peu plus tôt, vers 14H15, l'enquête du cabinet de services aux entreprises ADP indique que le secteur privé américain a créé +195.000 emplois le mois dernier, un score bien supérieur à la prévision moyenne des analystes, qui ne s'établissait qu'à 143.000 (large fourchette entre 115.000 et 175.000).
Le chiffre de juillet a été légèrement revu à la baisse.

Par ailleurs, la productivité de la main d'oeuvre non-agricole des Etats-Unis a progressé de 2,3% en rythme annualisé au deuxième trimestre 2019, selon le Département du Travail qui confirme donc son estimation préliminaire, après une hausse de 3,5% au premier trimestre.

Les inscriptions hebdo au chômage varient de l'épaisseur du trait, à 217.000 contre 216.000 (contre 215.000 anticipé).

Enfin, l'optimisme global s'est renforcé depuis mercredi avec la reprise des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine prévue en octobre (c'est dans un mois, mais peu importe, il suffit de prétendre que le dialogue a été renoué).

Ce nouvel agenda serait né d'une conversation téléphonique entre le vice-Premier ministre chinois Liu He et le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin.


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.