Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: s'en tire bien avec -1,2% car W-Street dévisse de -3%

(CercleFinance.com) - Les lundi ne portent pas bonheur aux indices boursiers: après le "sell off" de lundi dernier (sanctions douanières US renforcées à 25% sur 200Mds$ d'importations chinoises), voilà que la Chine riposte avec la surtaxation (à 25%) de près de 2.
500 produits et services US.

La Bourse de Paris ne s'en sort pas si mal avec un repli de -1,22% à 5.262,5 car la chute avait atteint -1,6% à 5.247Pts alors que Wall Street affichait toujours un fort repli à 17H35, avec des écarts de -2,3% (sur le Dow Jones et le S&P500) à -3,2% sur le Nasdaq.

Contrairement à lundi dernier, cela ne s'arrange pas à mi-séance puisque le Dow Jones plonge de -2,7% sous 25.250 tandis que le Nasdaq dévisse ce soir de -3,5% vers 7.642, dans le sillage d'Apple qui décroche de -5,5%, étant une des principales entreprise pénalisée par des sanctions chinoises, si elles entre en vigueur le 1er juin prochain.
Le S&P500 décroche de -2,8% vers 2.803Pts et le "VIX" qui lui est associé explose littéralement de +32% à 21,2... la 2ème plus forte poussée de stress de l'année 2019.

L'Eurostoxx50 dévisse également de -1,20% à 3.320, dans le sillage de Francfort qui chute de -1,5%, l'Allemagne étant particulièrement exposée à un ralentissement conjoncturel en Chine en cas de poursuite de la guerre commerciale sino-américaine... qui semble repartir de plus belle après l'échec de l'entrevue du 9 et 10 mai (discussions brusquement écourtées vendredi).
A noter que la Bourse de Bruxelle (-1,4%) a passé le cap des -10% depuis le 16 avril dernier.

Après une correction de -4% la semaine passée sur l'Euro-Stoxx50 (et désormais -5,2%), de -3% sur le Nasdaq (désormais -6% en 6 séances), les acheteurs ne se précipitent pour "payer le creux", le plus prononcé depuis le 25 mars: un tel scénario est à prendre au sérieux d'après les chartistes.

"Graphiquement, l'indice CAC 40 a désormais sur sa route un premier seuil intermédiaire à 5.255 points qui pourrait stopper l'hémorragie tout en sachant que l'inertie de ce mouvement de rupture pourrait l'emmener sur le support majeur de moyen terme (60 jours) à 5205 points", préviennent ainsi les analystes de Kiplink.

L'actualité reste dominée par les frictions sino-américaines, alors que Washington a mis en application vendredi des droits de douane majorés sur quelque 200 milliards de dollars de produits chinois.

Donald Trump a par ailleurs annoncé avoir entamé les procédures nécessaires pour taxer "rapidement" à hauteur de 25% l'équivalent de 325 milliards de dollars d'importations chinoises qui ne sont pas encore visées.

"Une façon de voir les choses consiste à se dire que l'administration Trump ne fait que réagir au succès très limité des mesures qu'elle avait prises par le passé", commentent les économistes de Commerzbank.

"A moyen terme, cependant, les deux parties devraient parvenir à se mettre d'accord en vue d'un cessez-le-feu dans leur bras de fer commercial", estime la banque allemande.

D'après le Financial Times, Donald Trump aurait ainsi prévu de rencontrer son homologue chinois Xi Jinping, afin d'apaiser les craintes des marchés, à l'occasion du prochain sommet du G20 qui se tiendra le mois prochain (28 et 29 juin) à Osaka (Japon).

Mais en 1 mois et une semaine, il peut se passer beaucoup de choses sur les marchés et le mois de mai est souvent "délicat" à négocier.

Et pendant ce temps en Chine, les ventes de véhicules neufs ont encore chuté de -14,6% au mois d'avril (par rapport au mois correspondant de 2018)

Les investisseurs obtiendront aussi de précieuses indications sur la vigueur de l'activité en Europe cette semaine, avec la publication de l'estimation rapide de la croissance de deuxième trimestre en zone euro, ressortie à 0,4% en estimation préliminaire, et la parution du ZEW allemand.
En France, la croissance serait de +0,3% au second trimestre, tout comme au 1er selon la Banque de France.

Du coté des valeurs à Paris, Casino dévisse de -5% après un abaissement de recommandation de Chevreux Devirieux.

Les équipementiers et les constructeurs automobiles vivent très mal l'exacerbation des tensions sino-US de Washington avec -5,65% sur Faurecia, -5,2% sur Valéo puis -3,2% sur Michelin et environ -3% sur Peugeot et Renault.

Euronext fait part du feu vert du Ministère des Finances norvégien pour son acquisition de 100% du capital d'Oslo Børs VPS, l'opérateur de la Bourse de Norvège, transaction que le groupe paneuropéen souhaite finaliser vers la fin du mois de juin.

Carrefour (-1,2%) indique qu'à la suite d'une décision défavorable de la Cour Suprême du Brésil le 9 mai, sa filiale locale Atacadão a décidé par prudence d'enregistrer une provision pour l'intégralité d'un risque potentiel lié à des contentieux fiscaux. Depuis de nombreuses années, Atacadão a fait l'objet de 240 contentieux fiscaux portant sur des crédits ICMS liés à des transferts entre Etats de "produits de base" pour un total de 815 millions de réaux (y compris les intérêts), soit environ 183 millions d'euros.

EssilorLuxottica (stable) annonce ce lundi la conclusion d'un accord avec Delfin Sàrl pour mettre un terme aux problèmes de gouvernance et poser les bases d'une collaboration plus étroite entre Essilor et Luxottica.

Selon cet accord, Francesco Milleri et Laurent Vacherot se voient déléguer la responsabilité d'accélérer la simplification par l'intégration des deux sociétés opérationnelles dans les 12 à 24 mois. Ils ne sont pas candidats au poste de CEO dont le groupe confirme la recherche.


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.