Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Alstom: des éléments de comparaison avec d'autres acteurs

(CercleFinance.com) - Alors que la Commission a refusé de laisser Alstom fusionner avec la division Mobility de Siemens, un autre équipementier ferroviaire européen, le suisse Stadler, a l'intention de s'introduire en Bourse.
Ce qui permet de comparer quelques éléments financiers de plusieurs acteurs présents sur le Vieux Continent.

Commençons par Siemens Mobility. Au terme de l'exercice décalé 2017/2018, la branche ferroviaire du conglomérat industriel allemand, très exposée aux systèmes de signalisation, a enregistré un CA de 8,8 milliards d'euros, en hausse de 8% sur un an, dont + 11% à données comparables, pour un carnet de commande de 28 milliards. Sa marge opérationnelle ajustée s'est alors améliorée de 80 points de base à 10%.

On attend encore les comptes annuels 2018/2019 d'Alstom, le 7 mai prochain. Mais on sait déjà qu'au seul premier semestre de l'exercice, le CA a pris 20% environ en données publiées comme organiques, à 4 milliards d'euros, pour une marge d'exploitation ajustée qui a bondi de 5,4 à 7,1%. Le carnet dépassait alors les 38 milliards d'euros et frôle maintenant les 40 milliards.

Quid de Bombardier Transport, filiale du groupe québécois dont le siège est néanmoins situé à Berlin ? En 2018, cette division a enregistré un CA de 8,9 milliards de dollars américains (+ 4,2%) pour une marge opérationnelle ajustée en légère baisse de 8,4%, et un carnet de commandes de 34,5 milliards de dollars US (- 2%).

Terminons par Stadler Rail, qui à l'occasion de l'annonce de son projet d'IPO a dévoilé ce matin les grands éléments de ses comptes 2018. Depuis 2017, son CA est revenu de 2,4 à 2 milliards de francs suisses et sa marge opérationnelle de 7,9 à 7,5%. Le groupe revendique cependant un carnet en hausse de près de 20% à 13,2 milliards de francs, et compte d'ailleurs doubler son CA d'ici 2020.

En conclusion, Siemens Mobility, Alstom et Bombardier Transport affichent tous trois des ventes annuelles de l'ordre de 8 milliards d'euros pour des marges relativement proches de l'ordre de 8,5%, et des ratios de commandes / CA de l'ordre de 4 fois. Pour sa part, Stadler est un acteur nettement plus petit, mais qui dans un passé récent a su afficher une marge de l'ordre de 8%. Surtout, son ratio de commande dépasse 6 fois, ce qui lui confère une visibilité supérieure. A suivre.

EG

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.