Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris : préserve 5.000, mais alerte rouge à W-Street (-2,8%)

(CercleFinance.com) - Le CAC40 (-0,82%) s'en tire très bien (rétrospectivement) avec une clôture à 5.
012,6Pts, car Wall Street dévisse littéralement depuis la fermeture des places européennes à 17H35: le Dow Jones vient de tripler ses pertes en 90 minutes et lâche ce soir -2,8% (-725Pts) à 25.110, le Nasdaq -3,2% à 7.207Pts.

Pour Wall street comme pour les places européennes, c'est un retour à la case départ, moins de 48H après la rafale d'euphorie observée lundi matin.
L'Euro-Stoxx50 lâche -0,87% et retombe sous les 3.200Pts (à 3.189), mais c'est une chute de -1,5% qui se profile pour mardi matin si Wall street ne redresse pas la barre d'ici 22H (le CAC40 rouvrirait sous 4.945, proche de son support moyen terme).

Wall-Street semble douter : Trump a t'il ou non conclu véritablement un "deal" avec Xi-Jinping, ou s'agit-il d'un pur effet d'annonce sans rien de concret derrière (notamment au sujet des taxes sur les véhicules importés des USA ?). Les chinois sont-ils prêts à céder aux exigences américaines et n'ont-ils pas trouvé opportun de gagner eux aussi du temps ?

Ce genre de doutes qui ressurgit à peine 24H après un rallye haussier pose question: les marchés ne vont-ils pas renoncer au rallye traditionnel précédant la période de Noël ? Au cours des trois dernières décennies, les marchés d'actions ont progressé en décembre dans 79% des cas, rappellent les analystes de Schröders (avec un gain moyen de +2,2% en décembre).

"Maintenant que le Président Trump a négocié un cessez-le-feu avec la Chine, il a les coudées franches pour s'attaquer à l'Allemagne et notamment à son industrie automobile. (...) La mise en place de mesures protectionnistes à l'égard du secteur serait dévastatrice pour les valeurs automobiles mais aussi plus globalement pour la croissance allemande et celle de la zone euro", prévient Saxo Banque, rappelant que le secteur automobile représente près de 14% du PIB 0H allemand.

Saxo Banque estime ainsi que la rencontre prévue ce jour entre le président américain et les principaux constructeurs automobiles allemands sera d'une importance particulière, et que Donald Trump y appellera probablement Angela Merkel à rejoindre la table des négociations.

Ce rendez-vous devrait d'autant plus retenir l'attention que le calendrier des statistiques est pratiquement vierge ce mardi : seuls les prix à la production dans la zone euro pour le mois d'octobre ont été publiés en fin de matinée. Ils ont augmenté de 0,8% dans la zone euro et de 0,7% dans l'UE, selon les estimations d'Eurostat. En septembre, ils avaient augmenté de 0,6% dans les deux zones.

En attendant, du côté des changes, l'euro se raffermit à 1,141$ (+0,5%), c'est la conséquence directe d'une nette décrue des taux US et d'une première inversion de la courbe (entre le "2 ans" et le "5 ans") qui traduit des anticipations récessionnistes mais également une moindre rémunération du Dollar d'ici 9 mois. Le "spread" entre le "2 ans" et le "10 ans" dépassé à peine les 10Pts de base ce soir contre +15Pts la veille.

Le Brent avance de +1,5%, porté à 62,8 dollars.

Dans l'actualité des valeurs, Iliad avance de +3,1%, alors que Free présente en ce moment sa nouvelle box Internet.

Neopost est porté par sa publication de la veille, le titre gagnant +5,2%. Le groupe a annoncé un chiffre d'affaires consolidé de 265 millions d'euros pour le 3ème trimestre de l'exercice 2018, en légère hausse (+0,8%, et +0,2% en organique) par rapport à la même période en 2017. Sur les neuf premiers mois de l'exercice 2018, le chiffre d'affaires se monte à 792 millions d'euros, en baisse de -3,5% par rapport à la même période de l'exercice 2017. Hors effets de change et de périmètre, les revenus sont en revanche quasiment stables.

L'action Elior dérape de -8,7% alors que le numéro trois européen de la restauration collective prévoit un ralentissement de sa croissance.
Autre titre en difficulté ce mardi, Faurecia rechute de -7% et entraîne Valéo à -4,8%.

Enfin, LDLC dévisse de -25,7%. Le groupe a annoncé hier avoir vu son résultat net semestriel passer d'un bénéfice de 2,5 millions pour le S1 2017/2018 à une perte de 3,5 millions d'euros en 2018/2019.

Sanofi annonce ce mardi être sur le point de lancer une vaste étude sur l'asthme, d'une durée de cinq ans, "qui associera des techniques de laboratoire traditionnelles à un large éventail d'outils numériques, de manière à permettre aux chercheurs d'approfondir leur connaissance des mécanismes d'une des maladies chroniques parmi les plus fréquentes".


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.