Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: du rouge en Europe pour démarrer la semaine

(CercleFinance.com) - CAC 40 (Paris), FTSE 100 (Londres) comme DAX (Francfort), toutes les places de marché européennes sont mal orientées ce lundi matin, après une journée de cotation de vendredi clôturée en baisse sur fond d'un rapport sur l'emploi américain décevant au titre du mois dernier.


Rappelons que le Département du Travail américain a fait part d'un gain de 134.000 emplois non agricoles en septembre, alors que les projections tablaient plutôt sur 185.000.

Ainsi, Francfort et Paris reculent ce matin de -0,8%, pendant que Londres limite les dégâts - mais avec tout de même un -0,4% dans l'escarcelle. Dans le sud de l'Europe, ce n'est pas mieux : -0,7% à Madrid et -2% à Milan.

"Du point de vue du calendrier économique, la principale annonce de cette séance européenne concernera la publication de l'indice Sentix de confiance des investisseurs qui a opéré un nouveau repli en septembre dernier à 12. Il reste très en-dessous de ses niveaux atteints en 2017 qui marquaient un réel optimisme des investisseurs. C'était bien-sûr avant la guerre commerciale, le ralentissement européen et la hausse des taux d'intérêt", retient Saxo Banque ce matin.

S'agissant des statistiques du jour, attendue en hausse de 0,4% en consensus, la production industrielle de l'Allemagne s'est tassée de 0,3% en août selon des données ajustées de Destatis, après un repli de 1,3% le mois précédent (-1,1% en estimation initiale).

En excluant les secteurs de l'énergie (+1,3%) et de la construction (-1,8%), la production manufacturière allemande a diminué de 0,1% en août, tirée en particulier par un recul de 0,7% pour les biens d'investissement.

Du côté des valeurs, le podium du DAX est occupé par Bayer (+1,4%), Vonovia (+0,5%) et Fresenius. À Londres, on retrouve Next (+1,8%), United Utilities (+1,3%) et Centrica (+1,3%).

Tout en maintenant sa position "neutre" sur LafargeHolcim, UBS abaisse son objectif de cours de 49 à 47 francs suisses, ce qui implique un potentiel de repli de 3% pour le titre du fournisseur de matériaux de construction.

Le broker explique réduire ses estimations pour le groupe franco-suisse de façon à refléter une dynamique de croissance au troisième trimestre attendue plus faible. "Il devient maintenant plus difficile d'atteindre les objectifs", juge-t-il.

Le titre est actuellement en baisse à Zurich (-2,1%).


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.