Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: pénalisé par la chute du 'luxe', WStreet plus indécis

(CercleFinance.com) - Et de 4 ! Le scénario se répète jour après jour (en fait, tous les jours depuis lundi): après un test des 5.
500 (à plus ou moins 10Pts près), la Bourse de Paris reperd ses gains initiaux pour basculer dans le rouge et ne plus en ressortir en fin de parcours.

Le CAC40 affichait +0,8% vers 10H, se replie au final de -0,17%, juste en-deçà des 5.450 de même que l'Euro-Stoxx50 qui affiche -0,03% à 3.459Pts contre 3.490 au plus haut (1% reperdu).

Paris aligne 3 séances consécutives de repli, à contre courant des performances étincelantes de Wall Street : le Nasdaq et le Russel-2000, ont inscrit un 4ème record absolu consécutifs dès les 1ers échanges (à 7.697 et 1.680 respectivement) et si la hausse n'a pas "tenu", c'est le Dow Jones qui prend le relais avec +0,5%, le S&P500 s'effrite de -0,1% dans le sillage des pétrolières et des banques.
Ce soir, le Nasdaq subit des dégagement plus appuyés de -0,9%

La décrue du $ (sous 1,1830/E) donne également un petit coup de pouce aux exportatrices, le pétrole (WTI) remonte de +1,8% à New York, vers 65,9$.

La réunion du "G7" qui se tiendra au Québec demain (à la Malbaie) risque de voir se cristalliser les ressentiments européens face à la guerre des tarifs douaniers que Donald Trump vient d'allumer.

Côté statistiques, le déficit commercial français s'est stabilisé à -5MdsE en avril, selon les données cvs-cjo de l'administration des douanes, la hausse des exportations (+3%) étant contrebalancée par celle des importations (+2,5%).

En Allemagne, les commandes à l'industrie allemande ont chuté de 2,5% en avril 2018 par rapport au mois précédent, selon les données ajustées de variations saisonnières et calendaires de l'office fédéral de statistiques.
Une douche froide, puisque les économistes anticipaient en moyenne une progression de 0,6%, après -1,1% en mars (révisé de -0,9%).

Par ailleurs, au cours du premier trimestre 2018, le PIB de la zone Euro, corrigé des variations saisonnières a progressé de seulement 0,4%, contre +0,7% au 4ème trimestre 2017.
Sur 12 mois, le rythme de la croissance ralentit à +2,5% contre +2,8%.

Aux Etats Unis, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage ressortent en léger repli de -1.000 à 222.000.

"Il est fort peu vraisemblable que les investisseurs se focalisent beaucoup sur [les inscriptions hebdomadaires au chômage] après les excellents chiffres de l'emploi publiés vendredi dernier qui valident le scénario d'une nouvelle hausse des taux de la Fed (à savoir, au final, une hausse de taux par trimestre cette année). Enfin, l'agenda géopolitique sera marqué essentiellement par la rencontre entre Trump et Abe afin de discuter du sommet américain avec la Corée du Nord prévue à Singapour la semaine prochaine", notait, ce matin, Saxo Banque.

En attendant, sur le marché des changes, la monnaie unique européenne se renforce de nouveau, malgré les mauvais chiffres évoqués ci-dessus.

L'euro grimpe de +0,4% vers 1,1835 dollar: ce scénario résulte mécaniquement de la hausse de +4Pts de base du rendement des OAT et des Bunds (0,84% et 0,403% respectivement)... mais qu'Est-ce qui provoque cette tension ?

Au niveau microéconomique, mauvaise séance pour les champions français du luxe: Kering et LVMH chutent de -4,2% et -3,3% dans le sillage d'Hermes (-4,7% après une dégradation d'Exane de "neutre" à "sous pondérer") et du spécialiste des spiritueux haut de gamme, Remy-Cointreau (-4,8%).

Société Générale a annoncé ce matin avoir rejoint le programme de partenariat de l'Initiative Climate Bonds (CBI), "réseau international d'acteurs financiers pour réorienter les investissements vers une économie bas carbone et résiliente face au changement climatique".

Le titre Alstom recule de -0,8%, l'entreprise a indiqué avoir débuté, depuis quelques semaines, les premiers essais du métro de Riyad (Arabie Saoudite), sur une voie de test. Le projet est d'envergure pour Alstom : le groupe doit fournir "un système de métro entièrement intégré" pour les lignes 4, 5 et 6, comprenant 69 trains Metropolis, le système de signalisation Urbalis, la station de récupération d'énergie Hesop et les voies.

Capgemini (-1,1%) a pour sa part annoncé avoir conclu un accord en vue d'acquérir Leidos Cyber, la branche de cybersécurité pour les entreprises du secteur privé de Leidos, "reconnue pour ses compétences en matière de protection des infrastructures critiques et son expertise".

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.