Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: retour de la nervosité, dégradation des taux,VIX +10%

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a subi une spectaculaire accélération à la baisse au cours de la dernière demi-heure, dans le sillage de Wall Street (le Dow Jones replonge de -2,4%, sous 24.
300): les stops-vente se sont déclenchés sous 5.200/5.195 et le CAC40 a dévissé de -70Pts jusque sous 5.130 avant de bénéficier d'un sursaut technique à 17H30 pour en terminer à 5.151 (-2%), dans un volume étoffé de 5,5MsdE.

La vague de liquidation s'est abattue sur un large front: l'Euro-Stoxx50 décroche de -2,25% à 3.377 (contre 3.450 la veille), Madrid et Milan chutent de -2,2%, Francfort de -2,6% et même de -3% vers 17H25, malgré l'accord de gouvernement CDU-CSU/SPD.

Les investisseurs ont du mal à juger bénigne la sévère correction du début de semaine et la "chasse aux bonnes affaires" (entamée mercredi après-midi) s'interrompt brutalement alors que les taux poursuivent leur remontée, jusque vers 2,048% sur nos OAT (1% à 18H) et 0,80% sur les Bunds allemands.

La plupart des opérateurs de marché évoquent un "re-pricing du risque"... mais la réalité de terrain, c'est que les dérivés de volatilité connaissance des "variations sauvages": le "VIX" refranchit ce soir la barre des 30 alors que les indices US replongent de -2% à -2,5% en moyenne (de soudain écarts de + ou -0,5% s'enchaînent à un rythme effréné)
Pour le Nasdaq, il s'agit de la 9ème séance de baisse sur une série de 11.

"Nos indicateurs maison sont passés d'un sentiment positif très tendu à une position neutre qui laisse penser que les marchés sont désormais dans une situation plus équilibrée", expliquent ce matin les équipes de Danske Bank.

"Nous nous attendons à ce que les marchés reprennent leur marche en avant à tout moment maintenant. Toutefois, ils devraient encore rester assez fragiles à court terme", prévient la banque danoise.

La remontée des rendements obligataires US se poursuit vers 2,88% (+2,84% ce soir), le "30 ans" a atteint 3,15%.
Wall Street peut également s'inquiéter du rebond du dollar vers 1,2260/E et enfin du plongeon du pétrole en direction de 61,5 dollars sur le NYMEX.

La nervosité sur le front des taux longs US s'est renforcée suite à la conférence de la Banque d'Angleterre (BoE) qui se réunissait aujourd'hui à l'occasion d'un "super jeudi" très attendu met en garde sur un relèvement de taux survenant plus tôt que prévu (la Livre s'envole de +1% face à l'euro)... et laisse transparaître un 2ème tour de vis cette année.

Mark Carney met l'accent sur l'inflation et une croissance en ligne avec les attentes, peu affectée par le Brexit pour l'instant.

Aux Etats Unis, le Département du Travail a fait état ce jeudi de 221.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage au titre de la semaine close le 3 février, soit une baisse de -9.000 par rapport à 230.000 la semaine précédente.
C'est le plus faible montant depuis mars... 1973 !

La moyenne mobile sur quatre semaines a été mesurée à 224.500, ce qui témoigne d'une baisse de 10.000 en rythme hebdomadaire. Cela fait par ailleurs 153 semaines de rang que le nombre d'inscrits hebdomadaires au chômage se maintient en dessous du seuil des 300.000.

Du coté des valeurs, Total (+0,7%) publie un résultat net ajusté en croissance de 19% à 2,9 milliards de dollars au titre du quatrième trimestre 2017, soit 1,10 dollar par action, et un résultat opérationnel net ajusté des secteurs en hausse de 26% à près de 3,4 milliards.
Le dividende sera augmenté et le plan de rachat d'actions portera sur 5MdsE

Société Générale (+2%) annonce un résultat net part du groupe sous-jacent en progression de 8,4% à 4.491 millions d'euros au titre de l'année 2017, et un produit net bancaire sous-jacent en augmentation de 0,5% à 25.062MnsE, un bénéfice de 65MnsE couronne le 4ème trimestre mais 2,3MdsE de provisions ont été constituées pour solder plusieurs litiges en cours.

Publicis (+4%) a réalisé un résultat opérationnel en repli de 0,7% à 1,5 milliard, soit une marge de 15,5% en baisse d'environ dix points de base. Et le résultat net part du groupe ressort à 862 millions, contre une perte de 527 millions en 2016.

Lagardère (+1,1%) affiche un chiffre d'affaires de 7.069 millions d'euros, en baisse de 4,4% en publié, mais en croissance de 4% en comparable, portée principalement par la croissance organique de Lagardère Travel Retail et la belle performance de Lagardère Publishing.

Hermès International (-2,2%) publie un chiffre d'affaires de 5.549 millions d'euros pour 2017, en hausse de 7% en données publiées et de 9% à taux de change constants, croissance qui repose essentiellement sur une augmentation des volumes.
Korian (-8,5%) a publié un chiffre d'affaires de 3,13MdsE, en hausse de 5%, légèrement plus faible que l'objectif 2017.
Akka Technologies (+5,5%) a capitalisé sur son C.A en progression de 18,9% en 2017.


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.