Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: fait accompli politique, W-Street plombé par Trump.

(CercleFinance.com) - Le CAC40 ne finit pas au plus bas du jour, il cédé jusqu'à -2% avec un test des 5.
300Pts, il perd néanmoins -1,6% à 5.318, dans des volumes plus étoffés, supérieurs à 4MdsE.
L'annonce de la composition du gouvernement français semble décevoir un marché déjà rendu nerveux par les "fuites" concernant l'entrevue Trump/Lavrov et le limogeage de James Comey qui ressemble à une tentative d'étouffer une enquête du FBI sur les liens de proches du Président avec le Kremlin.
Le CAC40 ressort "par le bas" du corridor 5.375/5.413 points, tandis que l'euro-Stoxx50 (-1,6%) s'enfonce sous les 3.600 (à 3.583), là encore, un signal de rupture non négligeable avec les 3.550 en ligne de mire.
A Wall Street, la consolidation prend de l'ampleur alors que les indices US stagnaient au sein d'un corridor de 0,5% d'amplitude depuis 15 séances: le Dow Jones chute de -1,2%, le S&P de -1,1%, le Nasdaq lâche déjà -1,6%.
Le VIX bondit de +23% à 13,20, une des plus fortes tensions observées cette année en l'espace de quelques heures.

L'Euro qui avait allègrement franchi le cap des 1,11$ a marqué un temps d'hésitation en milieu d'après-midi avant de repartir franchement à la hausse pour inscrire un nouveau record annuel à 1,1150.

Du côté des indicateurs, l'inflation dans la zone euro s'est établi à 1,9%, mais ce qui alimente les discussions, c'est l'annonce de la formation du gouvernement Macron/Philippe.

C'est un homme de droite, Bruno Lemaire, qui concentre deux portefeuilles majeurs, l'économie et les finances, il sera aidé au budget par Gerald Darmanin, un autre membre des "Républicains" (les 2 ministres puis Edouard Philippe viennent d'être exclus de ce mouvement.

L'une des annonces choc, c'est celle de la nomination de Nicolas Hulot comme ministre de la Transition écologique et solidaire (il sera l'un 3 Ministres d'Etat, avec Gerad Collomb à l'intérieur et F.Bayrou, nommé garde des sceaux).
L'arrivée de Nicolas Hulot provoque la rechute d'EDF qui cède un peu plus -6,5% en retombe sous les 9E.

Outre Atlantique, Ford confirme la rumeur qui faisait état de son intention de réduire de 10% ses effectifs en Amérique du Nord et en Asie (soit -20.000 salariés au total): le ralentissement des ventes de voitures et utilitaires se confirme mais cela ne semble vraiment pas inquiéter Wall Street.

Au-delà de l'actualité micro et macro, ce sont davantage les "affaires" (limogeage de James Comey, divulgation d'informations "secret-défense" co-détenues par les agences US et israéliennes) qui menacent de faire tanguer les marchés et dissiper le climat de "complaisance" absolue dans lequel ils baignaient depuis 3 mois

Enfin, s'agissant des valeurs, on notera surtout le décrochage d'Ubisoft (-2%) au lendemain d'une révision à la baisse des objectifs 2018/2019. L'éditeur de jeux vidéo table désormais sur un chiffre d'affaires de 2,1 milliards d'euros sur la période, contre 2,2 milliards prévus initialement.

BNP-Paribas ferme la marche au sein du CAC40 avec -3%, Société Générale affiche -2,7%, les autres bancaires lâche -2% en moyenne, Saint gobain perd également -2,5%, Publicis -3%.

Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.