Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: la FED délivre tout ce que le marché espérait.

(CercleFinance.com) - Wall Street (+0,7% en moyenne) se réjouit de la non-surprise de la hausse des taux (portés dans la fourchette 0,75/1,00%) et surtout de la non-surprise d'une FED qui s'abstient d'alimenter les spéculations sur le scénario de 4 hausses de taux au lieu de 3 (on en revient aux attentes initiales) bien que selon Janet Yellen, l'économie US se rapproche des objectifs de croissance et d'inflation, sur fond de plein emploi.


La FED confirme se stratégie de hausse graduelle en 2017 et 2018 et pourrait ne forcer l'allure qu'à partir de 2019, malgré des prévisions de PIB relevées pour 2018.

C'est du pain béni pour Wall Street qui salue le compromis le plus favorable par un nouveau record de clôture du Nasdaq (+0,75%) qui "accroche" les 5.900 et entretient l'espoir d'atteindre les 6.000 d'ici vendredi (en étant très optimiste) à l'occasion de la séance des "4 sorcières" qui clôturera le 1er trimestre 2017.

Le Dow Jones grimpe de +0,55% à 20.950 et le S&P500 réalise le meilleur score avec +0,85% à 2.384.
Le Russel-2000 s'arrache véritable à la hausse (+1,5%) à 1.382 et le "VIX" s'est détendu jusqu'à -10% pour inscrire un plancher historique de 10,60 avant de rebondir vers 11,40 (-6%), marquant un niveau de confiance dans l'avenir comme il ne s'en matérialise qu'une fois ou deux tous les 50 ans.

Cette complaisance absolue est corroborée par une détente de -7Pts sur les T-Bonds à 2,53% par rapport à la veille... grâce à la ligne "colombe" qui triomphe une fois de plus (la croissance US montre des signes de faiblesse en ce 1er trimestre 2017).

Dans l'attente du communiqué de la FED, les statistiques américaines ne provoquaient pas de grands bouleversements.

Le "CPI" (indice des prix à la consommation) affiche +0,1%, après un gain de 0,6% en janvier (grâce à la chute du prix des carburants).

En rythme annuel, l'inflation accélère néanmoins à 2+,7% contre +2,5% en janvier, en "core rate" (hors énergie), la hausse atteint +2,2%, ce qui est également supérieur à l'objectif de la FED.

Le marché a pris connaissance des ventes de détail (quasi inchangées à +0,1%) en février, des stocks des entreprises pour janvier (+0,3%) puis de l'indice Empire State de la Fed de New York qui recule de 18,7 vers 16,4.
Les stocks de pétrole brut se dégonflent symboliquement de -200.000 barils (contre +7,4 millions la semaine précédente).

Les stocks d'essence reculent de -3,1Mns de barils, le fioul (de chauffage et fioul industriel) de -4,2 millions de barils; ceci soutient les cours qui se stabilisent autour de 48,3$ après le rebond de +2% survenu mardi soir.
Parmi les grands gagnants du jour, on retrouve Exxon +1,2%, Chevron +1,4% puis les opérateurs télécom avec Verizon +1,6%, Vodafone et T-Mobile +2,7%.

Peu après la clôture, les résultats ont suscité des réactions très contradictoires: Go-Pro a publié des projections dans le haut de la fourchette (des suppressions d'emplois sont annoncées) et prenait +10% tandis que Guess chute de -10% après avoir publié des pertes comprises entre -30 et -33Cts/titre et un chiffre d'affaire de 679Mns$ contre 689Mns$ anticipé.

Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.