Accueil > Actualité > Tendances

Europe: prudence avant la décision de la Fed

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes évoluent ce mardi matin sur une note de prudence, alors que la Réserve fédérale doit ouvrir deux journées de débats.


Ainsi, après un gain de 2,6% la semaine dernière et de 3,6% depuis le début du troisième trimestre, le marché parisien est en petite hausse, avançant de manière anecdotique de +0,2%. Idem à Francfort (+0,1%) et à Londres (+0,2%).

"La Chine a confirmé que la porte reste ouverte aux négociations avec les Etats-Unis concernant le commerce international mais, pour l'instant, l'optique d'un accord est très loin et ces déclarations d'intention ne semblent plus vraiment préoccuper les opérateurs. Ces derniers attendent surtout les éclairages des banquiers centraux et aussi les nombreux indicateurs américains du jour qui vont permettre d'en savoir plus sur la tendance aux Etats-Unis au troisième trimestre. Celui-ci avait démarré sur une note plutôt négative mais force est de constater que les dernières statistiques dressent encore un panorama solide en termes de croissance. C'est notamment ce que devraient confirmer cet après-midi la confiance des consommateurs du Conference Board et aussi l'indice de la Fed de Richmond", analyse ce matin Saxo Banque.

Du côté des statistiques, et en attendant les données américaines, en France, le climat conjoncturel dans l'industrie est un peu moins favorable en septembre, au vu de l'indicateur synthétique de l'Insee qui perd trois points par rapport au mois d'août. À 107, il reste toutefois bien au-dessus de sa moyenne de longue période (100).

"Le solde d'opinion des industriels sur leurs perspectives personnelles de production diminue de nouveau, beaucoup plus nettement en septembre qu'en août. Celui sur leur production passée se replie modérément. Les deux soldes restent au-dessus de leur moyenne de longue période", indique l'Insee.

Du côté des valeurs, le podium du FTSE 100 londonien est occupé par Next (+8,5%), Just Eat (+3,3%) et Glencore (+2,5%). On retrouve sur le DAX de Francfort Wirecard (+3,3%), Infineon (+2%) et Thyssenkrupp (+1,5%).

Au lendemain d'une chute vertigineuse de -28% après la publication d'un profit warning, le titre Thomas Cook reprend +5,8% ce matin. Oddo BHF a annoncé ce matin réduire son objectif de cours, passé "mécaniquement" de 155 pence à 115 pence. L'analyste reste néanmoins à l'achat sur le titre, "pensant que, malgré le contexte difficile sur le court/moyen terme, le business model reste solide et la restructuration en cours est pertinente et permettra de reconfigurer le business model du groupe".

Novartis (+0,7%) a annoncé aujourd'hui son intention de poursuivre l'adaptation de son réseau de fabrication et de ses activités de services. Le groupe prévoit de continuer à adapter son appareil industriel à son portefeuille de produits évoluant vers une diminution du nombre de produits de grandes séries afin de se concentrer davantage sur des médicaments spécialisés et personnalisés innovants.

En Suisse, une réduction nette d'environ 1.000 postes est prévue d'ici 2022. Une réduction d'effectifs pourrait atteindre 700 postes d'ici 2022, essentiellement sur le campus bâlois de la société.


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

wall street

paris

europe

Sondage

A quel niveau sera le CAC40 à fin Octobre 2018:

En hausse à 5480Pts
En hausse à 5360Pts
Stable sur le niveau des 5250Pts
En baisse à 5150Pts
En baisse à 4900Pts
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.