Accueil > Interview

interview

 

Florent Menegaux, Président de Michelin

le 09/04/2021 14:32:00

Michelin: les avis des analystes après le CMD
Les principaux dirigeants et responsables de chez Michelin ont profité du Capital Markets Day du Groupe organisé hier pour présenter Michelin In Motion, la stratégie " Tout durable " de Michelin pour 2030.

Florent Menegaux, le président de Michelin, a notamment indiqué vouloir réaliser une croissance soutenue avec une progression annuelle de ses ventes de 5 % en moyenne entre 2023 et 2030, et souhaite voir le Bibendum réaliser entre 20 % et 30 % de ses ventes dans des activités autres que le pneumatique (services et solutions, composites flexibles, secteur médical, impression 3D métal, mobilité hydrogène...).

Florent Menegaux a aussi indiqué vouloir garantir une création de valeur significative avec un ROCE supérieur à 10,5 % entre 2023 et 2030.

Côté environnemental, le responsable a comme ambition de voir Michelin "réduire fortement ses émissions de CO2 sur les scopes 1 et 2 (- 50 % par rapport à 2010)" afin de viser en 2050 la neutralité carbone sur ce périmètre (scope 1, 2 et transport)

A l'horizon 2023, le Groupe prévoit de réaliser des ventes autour de 24,5 MdsE et d'afficher un Résultat opérationnel des secteurs supérieur à 3,3 MdsE.

Oddo maintient sa note de " surperformance " sur le titre Michelin et relève son objectif à 150 euros, contre 140 euros précédemment.

Le bureau d'analyses s'appuie sur le CMD organisé hier par le Bibendum, qui a présenté les objectifs 2023 ainsi que la stratégie à long terme et les perspectives du groupe.

" Nous voyons les objectifs financiers (en ligne avec le consensus) comme un plancher et estimons que le management s'est montré convaincant sur les leviers (notamment internes) qui devraient permettre à Michelin d'atteindre une MOP et un FCF records dans les prochaines années ", note Oddo.

Le broker souligne que le groupe vise une accélération de son plan de compétitivité à ~100 ME/an nets d'ici 2023 (vs 50 ME sur le précédent) dont 80 ME/an de gains de productivité, et estime ainsi que " le meilleur reste à venir ".

Tout en réitérant son opinion "neutre" sur Michelin, Invest Securities abaisse pour sa part son objectif de cours de 126 à 118 euros, après un affichage des guidances 2023 sous ses attentes et "assez floues après 2023", malgré un "discours détaillé et offensif".

"La mauvaise surprise vient des objectifs de marge d'EBITA de SR3 à seulement 17% alors que le record historique est de 26% en 2012, il est vrai, dans un périmètre modifié", souligne l'analyste après la présentation stratégique du pneumaticien.

"L'objectif d'EBITA groupe 2023 de 3,3 milliards d'euros suggère que le rattrapage "post-covid" ne serait complet qu'en 2025", poursuit Invest Securities, qui abaisse ses estimations de BNA, mais avec des attentes de dividendes relevées.

bio

 
 
 
 
 
 

la phrase du jour


"Certains membres de la Réserve Fédérale font entendre leur petite musique, encore minoritaire, mais de plus en plus audible", fait ainsi remarquer Emmanuel Auboyneau, gérant associé chez Amplegest.

vos questions a

Posez vos questions à l'une des personnes interviewées dans notre liste.

Vos questions à l'adresse suivante : contact@cerclefinance.com vosquestions@cerclefinance.com
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.