Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: 3ème forte hausse, accroche 6.700Pts, volume +faible

(CercleFinance.com) - Le CAC40 "accroche" in extremis les 6.
700Pts avec un gain de +1% vers 6.701Pts, à la faveur d'une hausse quasi euphorique de Wall Street qui déjoue les pronostics les plus optimistes : +1% pour le Nasdaq, +1,3% sur le S&P500 et +1,6% sur le Dow Jones (c'est 0,5% à 0,7% de mieux que prévu dans tous les cas).

Le CAC40 aligne un 3ème "gap" haussier consécutif, ce qui traduit un épisode "FOMO" ("fear of missing out", ou une petite "panique à l'achat"), l'indice cumule +300Pts en 72H sans le moindre retracement.
L'euro-Stoxx50 prend +1,05% à 4.194 et s'est offert une poussée jusque vers 4.206, culminant à seulement 1% de son zénith historique du 6 septembre.

Wall Street manifeste bruyamment sa confiance dans la poursuite d'une politique monétaire accommodante, même si la FED réaffirme vouloir amorcer une réduction progressive de ses achats d'actifs ("QE") à compter de novembre, avant un arrêt mi-2022.

Les membres du FOMC (1 sur 2) ont même surpris les analystes en laissant la porte ouverte à une possible hausse des taux directeurs dès la fin 2022 et non plus en 2023, comme annoncé en juin dernier.

La stratégie de la banque centrale américaine avait donc été -apparemment- intégrée par les marchés bien avant le FOMC.

Par ailleurs, les inquiétudes semblent se lever légèrement autour du dossier Evergrande, point de crispation des marchés depuis plusieurs jours.

Le géant de l'immobilier chinois, lourdement endetté, a annoncé le paiement des coupons de sa dette obligataire provoquant une envolée du titre ce matin.
Les investisseurs resteront toutefois vigilants quant à la situation financière d'Evergrande puisque sa filiale automobile aurait cessé de payer ses salariés et ses fournisseurs.

Les investisseurs ont pu prendre connaissance ce matin de l'indice flash composite de l'activité globale en France, calculé par IHS Markit. En repli à 55,1 contre 55,9 en août, il signale la plus faible expansion du secteur privé français depuis avril.

Pour l'Europe, il chute de 59 en août à 56,1 en septembre, mettant ainsi en évidence un nouvel affaiblissement de la croissance de la zone euro par rapport au sommet de quinze ans enregistré en juillet: la principale explication réside dans la pénurie de pièces détachées, notamment de composants électroniques.

Les inscriptions aux allocations chômage aux Etats-Unis ont augmenté de +16.000 la semaine du 13 septembre aux Etats-Unis pour s'établir à 351.000 selon le département du travail américain.

Sur les quatre dernières semaines, la moyenne mobile s'établit 335.750, soit une très légère baisse par rapport aux 336.750 (chiffre révisé) enregistrés une semaine plus tôt.

Enfin, lors de la semaine du 6 septembre, le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est établi à 2.845.000, soit une hausse de 131. 000 par rapport au niveau révisé de la semaine précédente.

L'indice des indicateurs avancés du Conference Board reste bien orienté au mois d'août: il est ressorti en hausse de 0,9% à 117,1 le mois dernier (contre +0,6% attendu) après avoir crû de 0,6% en juin et de 0,8% en juillet, signalant une économie américaine dont la croissance continue d'accélérer.

Mais le tableau n'est pas uniformément bullish puisque la croissance de l'activité du secteur privé aux Etats-Unis ralentit de -1Pt en septembre, à 54,4 selon l'indice PMI composite d'IHS Markit.

Le pétrole poursuit son ascension avec une hausse de +1,7% à Londres vers 77,25$ tandis que l'Or rechute de -1,2%, vers 1.752$ ce qui constitue une contreperformance assez inhabituelle puisque les risques inflationnistes augmentent avec la hausse des coûts de l'énergie.

Les marchés obligataires semblent faire le même calcul, le rendement du T-Bond 2031 grimpe de +4,5Pt à 1,3750%, testant une zone de résistance technique importante (culmination sous 1,376% depuis 1 mois).

Dans l'actualité des valeurs tricolores, les équipementiers automobiles prennent une éclatante revanche avec +8,4% sur Valéo et +6,6% sur Faurecia.
En tête du SBF120, Trigano (+9,80%) indique avoir réalisé au quatrième trimestre 2020-21 un chiffre d'affaires de 659,4 millions d'euros, en progression de 4,9% par rapport à l'exercice précédent qui avait bénéficié d'une très forte reprise après la fin des confinements en Europe.

SMCP a annoncé jeudi avoir été informé par courrier d'un défaut d'European TopSoho, son actionnaire majoritaire (53%), tout en assurant que cette situation ne remettait pas en cause son propre financement, ni ses opérations.

Stellantis a annoncé jeudi qu'il dévoilerait plusieurs nouveaux modèles à l'occasion du salon automobile du Texas, organisé dans le cadre de la Foire annuelle de l'Etat américain.

Enfin, Valneva (+5,7%) a débuté le recrutement d'adolescentes dans le cadre d'un l'essai pivot de phase 3 portant sur son candidat vaccin inactivé contre la Covid-19. Les résultats initiaux sont attendus au début du quatrième trimestre 2021.


Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.