Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC 40: un démarrage de deuxième trimestre peu encourageant

(CercleFinance.com) - Après un début d'année calamiteux, la Bourse de Paris devrait ouvrir en baisse mercredi pour la première séance du deuxième trimestre, toujours pénalisée par les inquiétudes entourant l'épidémie de coronavirus et ses répercussions sur l'économie.


D'après les premières indications disponibles auprès des courtiers, le CAC 40 se dirige vers un repli de l'ordre de 3% à l'ouverture, non loin des 4264 points.

Hier, les acheteurs avaient pourtant réussi à s'imposer, à l'issue d'une ultime séance du mois de mars restée très indécise jusqu'au coup de cloche final.

A la clôture, le marché parisien parvenait à grappiller 0,4%, une progression lui permettant de limiter sa perte trimestrielle à moins de 25%. Pour mémoire, ce repli avoisinait encore 38% il y 15 jours.

Wall Street a, de son côté, connu un triste épilogue baissier mardi pour cette dernière journée d'un mois de mars cauchemardesque, tout simplement le pire de l'histoire pour le marchés américains.

Le Dow Jones a rechuté de 1,8%, sous les 22.000 points, ce qui porte à environ 23% son recul sur les trois premiers mois de l'année.

Si la Fed a répété hier qu'elle apporterait un soutien illimité aux marchés et que les liquidités ne manqueraient pas, les investisseurs redoutent que le deuxième trimestre se solde par de très mauvais chiffres économiques.

Une série d'indicateurs importants seront publiés dans les jours qui viennent, qui pourraient aider à comprendre l'impact de la pandémie de Covid-19 sur l'activité.

Coté statistiques, les investisseurs surveilleront aujourd'hui la parution de l'enquête ADP sur l'emploi dans le secteur privé américain, qui précédera la publication, vendredi, des chiffres officiels du Département du Travail pour le mois de mars, qui devraient faire ressortir de premières destructions de postes depuis 2010.

Pour les stratèges de marché, aucune rémission n'est possible tant que l'épidémie ne sera pas contenue au niveau mondial.

"Le fait que les marchés boursiers aient peu réagi aux premiers signes montrant un début de contrôle du coronavirus en Europe laisse penser que les cours de Bourse ne se redresseront véritablement que lorsque l'épidémie sera maîtrisée au niveau mondial", explique Simona Gambarini, chez Capital Economics.

"Si nous n'en sommes pas encore là, nous pensons que les mois qui viennent vont apporter des preuves croissantes de la mise sous contrôle de la pandémie dans la plus grande partie du monde", assure l'économiste.

Quoiqu'il en soit, Capital Economics dit pronostiquer des gains allant de 20% à 30% sur les grands marchés européens d'ici à la fin de l'année, avec un rebond amplifié du côté des places boursières ayant le plus souffert de l'épidémie.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.