Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

WallStreet: l'optimisme l'emporte, le scénario Biden rassure

(CercleFinance.com) - Après son décrochage de -4% la semaine dernière, Wall Street rebondit mais ne finit pas au zénith du jour, après avoir connu un moment d'euphorie au cours de la 1ère demi-heure, suite à des "rumeurs" donnant Joe Biden large vainqueur en Floride, qui est l'état clé de cette présidentielle (ce fut le cas en 2016).


Son élection signifierait un plan de relance massif de 2.200Mds$ (mais Donald Trump promet désormais un plan de 2.000Mds en faveur des infrastructures, faute d'avoir exécuté celui promis en 2016).

Le S&P500 a gagné ce lundi +1,23% à 3.310 et en termine proche de ses niveaux d'ouverture, le Dow Jones se détache avec +1,6% (soit 0,6% de mieux qu'à l'ouverture, et sa meilleure performance depuis le 7 octobre), le Nasdaq se contente de +0,4% mais affichait -0,4% à 2 heures de la clôture après plus de 1,5% peu après l'ouverture.

C'est le Russel-2000 qui affiche la meilleure performance avec quasiment +2% en clôture.
La hausse du jour est par ailleurs assez "audacieuse" à la veille d'une élection présidentielle aux Etats-Unis dont les résultats pourraient être contestés par Donald Trump (même si la Floride lui échappe) qui annonce envisager toutes les hypothèses et entend bien user de tous les outils juridiques à sa disposition en cas de soupçon de fraude (il souhaite notamment faire interdire la prise en compte de bulletins parvenant après le 3 novembre, notamment en Caroline du Nord).

Le scénario d'une victoire du candidat démocrate Joe Biden - qui a renforcé son avance dans les sondages ces dernières semaines - reste le scénario privilégié par les marchés, mais la question cruciale c'est la "sincérité" du scrutin dans les "swing states" (ces états qui décident du sort des élections) où les scores pourraient apparaitre serrés, ce qui pourrait pousser Donald Trump à exiger des recomptes, ou l'arbitrage de la Cour Suprême (qui lui est désormais toute acquise, à 6 contre 3).

Et Wall Street espère que quel que soit le vainqueur, il remportera les 2 Chambres (le Sénat est tenu par le Républicains).

Une victoire de Joe Biden serait moins favorable aux "GAFAM" mais plus aux industrielles et aux valeurs "vertes".
Le Nasdaq a évité la zone rouge grâce à New Corp et Tesla +3,2%, Exelon +2,7%, KLA +2,6%.

Le "composite" a été plombé par Twitter -4,6%, Netease -2,8%, Incyte -2,5%, Workday et Comcast -2%, Western Digital -1,9%, Micron -1,3%... et 1h après la clôture, Paypal plongeait de 6,5% sur des prévision "prudentes" et clairement inférieures aux attentes (en cause, les retombées imprévisibles du Covid-19, une consommation bridée en Europe).

Les géants Apple, Microsoft et Alphabet ont fini quasi inchangé.

La remontée du baril (+3,7% à 37,15$) grâce à la proposition russe de prolonger les réductions de quotas de production jusqu'à début 2021 a dopé Nal Oilwell +8,5%, Technip +7,8%, Apache +7,1%, Diamondbak +6,7%, Halliburton et Marathon +6,1%, Occidental, Devon et Conoco +5,7%, Schlumberger +4,3%, Chevron +3,9%.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.