Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: Paris recule après les PMI et avant l'emploi US

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris commence cette dernière journée de la semaine dans le rouge, alors que le marché retient son souffle avant la parution de chiffres mensuels de l'emploi qui devraient confirmer la dégradation massive du marché du travail aux États-Unis, et que les indices PMI composite parus ce matin sont tous en nette baisse.


Ainsi, peu avant 11 heures, le CAC 40 recule de -1%, pour s'afficher à 4.180 points.

"A court terme, l'important est de tenir ce nouveau palier des 4.200 points afin d'éviter une dégradation plus importante, pouvant emmener l'indice CAC 40 sur les 4.050 et 4.000 points", estiment ce matin les équipes de Kiplink.

Du côté des statistiques du jour, se repliant de 52 en février à 28,9, l'indice composite de l'activité globale en France signale un taux de contraction de l'activité sans précédent dans le secteur privé français en mars, soit le plus fort depuis le début de l'enquête en mai 1998. IHS Markit, qui a calculé l'indice, explique que cet effondrement de l'activité globale reflète les cessations d'activité dans les entreprises et la baisse vertigineuse de la demande liées à la propagation du virus Covid-19 à l'échelle mondiale.

L'indice PMI composite IHS Markit de l'activité globale dans la zone euro a accusé un repli mensuel sans précédent en mars pour s'établir à 29,7 contre 51,6 en février (et une estimation flash de 31,4), soit son plus bas niveau de l'histoire de l'enquête. Les quatre principales économies de la zone ont affiché des baisses records de leurs volumes d'activité, l'Italie et l'Espagne faisant état des plus fortes contractions. Sur le plan sectoriel, ce sont les services qui ont affiché le plus fort taux de contraction.

L'indice PMI composite du CIPS et d'IHS Markit du Royaume Uni a chuté de 53 en février à 36 en mars (37,1 en estimation flash), son plus bas niveau jamais atteint depuis le début de la série d'enquêtes, contre un précédent plus bas de 38,1 en novembre 2008.

Les investisseurs attendent les derniers chiffres de l'emploi américain, qui seront publiés à 14h30, et espère qu'ils ne réserveront pas trop de mauvaises surprises.

A en croire les estimations du consensus, le rapport mensuel du Département du Travail devrait faire faire apparaître seulement 100.000 destructions de postes au mois de mars, un nombre sous-évalué du au fait que Washington n'a compilé ses données que jusqu'au 12 mars, c'est-à-dire avant la mise en place des principales mesures de confinement. Les bruits de couloir ("whispered numbers") - souvent plus réalistes que les prévisions officielles - font, eux, état de plus de sept millions de postes détruits en un mois, avec un taux chômage qui pourrait revenir à des niveaux inédits depuis les années 1930.

Dans l'actualité des valeurs, EDF annonce que pour répondre aux enjeux de solidarité et de responsabilité qu'impose la situation actuelle, son conseil d'administration a décidé de proposer à l'assemblée générale de ne pas verser de solde de dividende au titre de 2019.

Interparfums a également, comme beaucoup de groupes ces jours, suspendu ses objectifs pour 2020, en raison de l'épidémie de Covid-19.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.