Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: se replie sous 6.000 sous le poids de Renault et luxe

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (-0,65%) n'a pas réussi à redresser la barre et termine sous les 6.
000Pts, pour la première de l'année.

Le CAC40 (5.972) n'a fait qu'une brève incursion en territoire positif ce jeudi midi (vers 6.025) avant se s'alourdir inexorablement au cours des 2 dernières heures de cotations.

La séance aura été marquée par le plongeon (-5%) de Renault vers des territoires inconnus depuis 7 ans, suite à une étude assassine de Citigroup qui fixe un objectif de 30E tout en évoquant de possibles problèmes de refinancement à un horizon de 12 mois.

Au-delà du cas Renault, toute le secteur automobile à pâti des menaces de surtaxes américaines : l'Euro-Stoxx50 chute de -0,85% vers 3.737Pts, dans le sillage du DAX30 qui perd -0,95%.

Difficile en revanche de relier cette consolidation au contenu de la première réunion de l'année de la Banque centrale européenne (BCE), laquelle fut largement conforme aux attentes.

Le conseil des gouverneurs de la BCE a décidé de laisser inchangé son taux d'intérêt des opérations principales de refinancement ainsi que ceux de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt, à respectivement 0,00%, 0,25% et -0,50%.

La BCE prévoit que ses taux resteront à leurs niveaux actuels ou à des niveaux plus bas jusqu'à ce qu'il ait constaté que les perspectives d'inflation convergent durablement vers un niveau suffisamment proche de, mais inférieur à 2% sur son horizon de projection.

La BCE va entamer une réflexion sur ses missions dont le résultat sera connu en décembre: elle pourrait notamment décider de "verdir" son portefeuille d'instruments financiers en privilégiant les émissions d'entreprises qui contribuent à la lutte contre le réchauffement climatique.

Du côté des statistiques, le Département américain du Travail a annoncé ce jeudi avoir dénombré 211.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière, en hausse de 6.000 par rapport à la semaine précédente (chiffre révisé, de 204.000 à 205.000). Les analystes tablaient pour leur part sur une hausse plus franche de cet indicateur, à 215.000 inscriptions.

Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis -publiés en fin d'après-midi- ont baissé d'environ -0,4 million de barils (à 428,1 millions de barils), selon des données publiées par l'EIA (Energy Information Administration).
A Wall Street, le repli initial se confirme à mi-séance, avec -0,5% sur le Dow Jones, -0,3% sur le S&P500 et -0,2% sur le Nasdaq... ces scores ne sont guère différents de ceux observés à la clôture des places européennes.

Le baril de pétrole "Brent" recule de -1,2% et en termine sous les 62$ (vers 61,7$), pour la 1ère fois depuis le début du mois de novembre, le "WTI" décroche de -2,3%, sous 55,5$ et bascule en tendance baissière.

Du côté des changes, l'euro recule, à 1,1045 dollar (-0,4%).

Dans l'actualité des valeurs, le titre STMicroelectronics avance de près de +6,5%, malgré la publication de résultats et guidances en repli... mais qui ont surpassé les attentes des spécialistes (le fameux effet "mieux que prévu").

Le groupe a annoncé un résultat net en baisse de 19,8% à 1.032 millions de dollars au titre de l'exercice 2019, soit 1,14 dollar par action, et une marge d'exploitation en retrait de 1,9 point à 12,6%.

Pour l'exercice 2020, il prévoit "d'investir environ 1,5 milliard de dollars en CAPEX visant à soutenir ses initiatives stratégiques et la croissance de son chiffre d'affaires pour progresser vers l'ambition de chiffre d'affaires à moyen terme de 12 milliards de dollars".

Engie (-2,6%) annonce avoir remporté l'appel d'offres lancé par Sterlite pour un projet de concession de 30 ans au Brésil. La construction devrait débuter en 2020.

Fermentalg et Suez annoncent l'inauguration d'un nouveau puits de carbone au sein de la nouvelle unité de biométhanisation de l'usine Carré de Réunion à Saint-Cyr-l'Ecole (Yvelines), qui s'ajoutera à quatre autres dispositifs installés en Ile-de-France.

Le groupe Seb (+0,3%) annonce avoir réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de 7,354 milliards d'euros, en progression de 8% par rapport à 2018, incluant une croissance organique de 5,8%.

Getlink affiche pour 2019 un chiffre d'affaires en très légère hausse d'un million d'euros à 1,085 milliard, à taux de change constant, sa dixième année consécutive de croissance de son chiffre d'affaires à périmètre comparable et taux de change constant.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.