Accueil > Dossier

Total: les conseils des analystes

Résultat net ajusté part du groupe de 130 ME



Total a publié un résultat net ajusté part du groupe de 130 millions de dollars au titre du deuxième trimestre 2020, plongeant de 96% en comparaison annuelle, ramenant le BPA de la compagnie pétro-gazière à deux cents.

Il explique avoir souffert de conditions exceptionnelles avec la crise sanitaire qui affecte l'économie mondiale, la crise des marchés pétroliers, "des prix du gaz historiquement faibles et des marges de raffinage très dégradées".

Berenberg maintient sa recommandation d'achat sur Total, assortie d'un objectif de cours de 40 euros, évoquant un titre qui tend de plus en plus à "se différencier" au sein du secteur pétrolier.

Dans une note envoyée à ses clients, le broker allemand met en avant la volonté du groupe énergétique français de continuer à faire croître ses activités existantes, tout en se développant dans les métiers à faibles émissions de carbone et en continuant de verser un dividende.

"Son bilan a souffert de la crise, mais l'endettement reste à des niveaux confortables et les réductions de coûts conjuguées à la reprise des prix pétroliers devraient le protéger contre un retournement à la baisse à court terme", prédit Berenberg.

Le courtier salue par ailleurs les efforts entrepris par le groupe en vue d'accélérer sa transition énergétique et de se fixer des objectifs précis dans le secteur des énergies renouvelables.

"L'activité GNL et l'offshore profond vont continuer à générer des rendements attractifs tandis que les activités d'aval se montrent toujours aussi résistantes", estime Berengerg.

"Le titre se différencie de plus en plus vis-à-vis de ses pairs au sein du secteur", conclut-il.

Oddo souligne " que la valeur de qualité a une valorisation attractive. Total reste une référence dans le secteur avec le plus faible gearing et un des plus bas cash breakevens à ~44 $/b grâce à une production bien margée et un downstream résilient fruits d'efforts engagés depuis 2014 ".

" Ceci permet au groupe d'assurer un des meilleurs retours aux actionnaires malgré l'environnement volatil. Le groupe a également une avance dans la transition énergétique, qui devrait favoriser un rerating du titre de notre point de vue. De plus la valorisation présente une décote avec le secteur alors que le titre mérite une prime " rajoute Oddo.

Oddo confirme son conseil à l'achat sur la valeur avec un objectif de 42 E.

 

lexique

 
 
 
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.