Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC 40: sans tendance claire avant de nouveaux indicateurs

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait débuter sans tendance claire vendredi matin dans l'attente d'une nouvelle série d'indicateurs économiques susceptibles d'influencer les prochaines décisions de politique monétaire des deux côtés de l'Atlantique.


Vers 8h15, le contrat "future" sur l'indice CAC 40 - livraison août - recule de 4,5 points à 6 540 points, signalant une ouverture en très léger repli.

Sauf changement de tendance majeur, l'indice parisien devrait afficher un gain de plus de 1% cette semaine, à la faveur notamment des chiffres rassurants de l'inflation américaine publiés ces derniers jours.

Cette dernière séance de la semaine sera animée par de nombreuses publications de statistiques macroéconomiques, avec entre autres les prix à l'importation et la confiance des consommateurs du Michigan.

Les investisseurs espèrent que ces chiffres confirmeront la tendance au ralentissement de l'inflation aux Etats-Unis, ainsi que la bonne résistance de la consommation, qui représente les deux-tiers de l'activité.

Ces statistiques devraient surtout alimenter le débat sur la remontée des taux de la Réserve fédérale, qui demeure le facteur dominant sur les marchés pour le moment.

Avec le reflux de la hausse des prix, la probabilité estimée d'une hausse de taux de 75 points de base est revenue à 37,5%, à en croire le baromètre FedWatch de CME Group, le scénario privilégié demeurant celui d'un relèvement de 50 points, avec 62,5% des suffrages.

Les derniers commentaires des membres de la Fed pourraient toutefois commencer à freiner les marchés.

Mary Daly, la présidente de la Réserve fédérale de San Francisco, a déclaré hier soir lors d'une interview accordée à Bloomberg TV qu'une hausse de taux de 50 points de base en septembre constituait un développement "logique" au vu des récentes données, tout en déclarant qu'elle gardait un "esprit ouvert" quant à la possibilité d'une hausse de 75 points.

Bon nombre d'analystes soulignent que les derniers chiffres de l'inflation, même s'ils sont encourageants, ne sont pas de nature à remettre en cause le cycle de resserrement de la politique monétaire amorcé par la Fed et que des baisses de taux dès 2023 ne sont pas encore envisageables dans l'état actuel des choses.

Avant la parution des indicateurs américains, les investisseurs prendront connaissance, en cours de matinée, des chiffres de l'inflation en France puis de la production industrielle de la zone euro, qui permettront d'en savoir plus sur la santé de l'économie au sein de l'union monétaire.

Dans une note diffusée hier, les stratèges de Capital Economics disent s'attendre à ce que la zone euro tombe bientôt en récession sous l'effet des tensions inflationnistes, du resserrement de la politique de la BCE et du ralentissement de la croissance mondiale.

Le bureau d'analyse basé à Londres prévoit ainsi que le PIB de la région stagnera au troisième trimestre, avant de se contracter au cours des deux trimestres suivants.

D'après une première estimation rendue publique ce matin par l'office britannique de la statistique, le PIB du Royaume-Uni s'est lui contracté de 0,1% au deuxième trimestre, sous l'effet d'une diminution de la consommation des ménages, très affectée par le renchérissement du coût de la vie.

Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.