Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: une journée riche en rendez-vous économiques

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris est attendue en légère hausse mercredi à l'ouverture, la prudence dominant à l'entame d'une séance chargée, l'attention des investisseurs devant désormais se tourner vers les déclarations de la Fed.


Vers 8h15, le contrat "future" - livraison décembre - avance de 35 points à 6702,5 points, laissant entrevoir une modeste progression dans les premiers échanges.

Les investisseurs se préparent à une journée chargée avec de nombreux indicateurs économiques en attendant la publication, vendredi, du rapport sur l'emploi américain, qui constituera le point saillant de la semaine.

L'approche du discours très attendu de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine, à l'occasion d'une conférence organisée à Washington, devrait également inciter à la prudence.

Le patron de la banque centrale, qui a prévu de s'exprimer sur les perspectives économiques, l'inflation et le marché du travail, pourrait profiter de l'occasion pour adopter un ton peu plus accommodant.

"Nous nous attendons à ce que Powell évoque une hausse de taux de 50 points de base à l'issue de la réunion du mois de décembre, tout en soulignant la perspective d'un taux terminal plus élevé qu'initialement prévu pour les Fed funds", indiquent Tiffany Wilding et Allison Boxer, économistes chez PIMCO.

Les investisseurs attendent également, dans la matinée, les derniers chiffres de l'emploi en Allemagne, ainsi que la première estimation de l'inflation en zone euro pour le mois de novembre.

Si les prix de l'énergie restent en partie protégés par les "boucliers" nationaux, les hausses passées devraient continuer d'alimenter des tensions dans les autres secteurs et le taux d'inflation ne devrait pas beaucoup s'éloigner de son précédent record (+10,7% en rythme annuel).

En Chine, l'activité dans le secteur manufacturier chinois, mesurée par l'indice officiel PMI, a accéléré son repli en novembre, soulignant les difficultés rencontrées par l'économie chinoise sur fond de politique "zéro Covid".

L'indice des directeurs d'achat (IDA) du secteur manufacturier de la Chine s'est établi à 48 en novembre, contre 49,2 en octobre, selon les données du Bureau d'Etat des statistiques (BES) publiées mercredi.

Pour mémoire, un indice supérieur à 50 indique une expansion, tandis qu'un indice inférieur à 50 reflète une contraction.

La Bourse de New York avait terminé la séance en légère baisse mardi soir malgré des informations rassurantes en provenance de Chine concernant l'évolution de la politique sanitaire menée par Pékin.

Au coup de cloche final, le Dow Jones était stable, le S&P 500 perdait 0,2% et le Nasdaq Composite cédait 0,6%.

Les emprunts d'Etat ont eux aussi été délaissés, le rendement du 10 ans remontant à près de 3,75% contre moins de 3,70% en début de semaine.

Les cours du pétrole ont, eux, bénéficié d'un petit regain d'appétit pour le risque, les cours du pétrole avançant de 0,5% à 78,6 dollars sur le NYMEX.

L'indice VIX de la volatilité du CBOE, un baromètre de la nervosité des investisseurs, s'est tassé de 1,4% sous 21,9 points.

Malgré sa faible consolidation du début de semaine, qui écourte temporairement son récent passage au-dessus de la zone de résistance des 6680-6710 points, le mouvement haussier du marché parisien ne semble pas remis en question.

"A court terme, les objectifs haussiers restent identiques avec une première cible ambitieuse à 6780 points", soulignent ainsi les analystes de Kiplink Finance.

A l'inverse, la société de Bourse n'identifie aucun support de retournement avant les 6500 points, ce qui lui fait exclure toute tension baissière dans l'immédiat.

Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.