Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: le mouvement de détente contrarié par rebond W-Street?

(CercleFinance.com) - Le compartiment obligataire consolide nettement ce lundi, ce qui annule d'un coup la moitié des gains de la semaine passée.


Les rendements se retendent de +10Pts sur nos OAT à 2,075% et +11% sur les Bunds (à 1,554%)... et les Gilts affichent un écart similaire à 2,413% : en d'autres circonstances, ce serait bon signe car cela signe le retour de l'appétit pour le risque (les +6% du S&P500 la semaine passée en seraient la preuve).
Les Bonos espagnols se dégradent également de +10Pts vers 2,656% et les BTP italiens de +8Pts vers 3,638% (le "spread" avec le Bund se tasse à la marge, vers +210Pts... il y a encore du chemin pour revenir vers les +150Pts qui semblent acceptables.

L'outil anti-fragmentation de la BCE que les marchés attendent comme le Messie sera à portée limitée, de façon à respecter le principe d'une stérilisation du "bilan" (stabilisation des encours sous les récents sommets historiques) qui acte l'arrêt de la planche à billet : l'hypothèse d'un arbitrage dettes fragiles/dettes robustes prend corps et pourrait se traduire typiquement par de la revente de dette allemande pour racheter des BTP à due proportion.
Outre-Atlantique, le rendement des Treasuries à dix ans se retend de +7Pts en direction des 3,195%: au-delà de 3,20% (ex-plancher du 16/06, ex-zénith du 9 mai), cela pourrait invalider son mouvement de décrue en direction du seuil psychologique des 3%.

Les marchés restent pris en étau entre crainte de l'inflation et risque de récession, avec les banquiers centraux, dans le rôle d'arbitres équilibristes, ajustant le délicat levier des taux.
Dans ce contexte, un trader estime que l'urgence d'un resserrement monétaire agressif de la part de la Fed s'éloigne... mais le marché ne semble pas être de cet avis aujourd'hui.

Côté chiffres, les investisseurs ont découvert les commandes de biens durables aux US : elles ont progressé de 0,7% aux Etats-Unis le mois dernier, selon le Département du Commerce, une hausse sensiblement supérieure au consensus de marché (après +0,4% en avril).

En excluant le secteur des transports, aux variations considérées habituellement comme erratiques, les commandes de biens durables américaines se sont aussi accrues de 0,7% en mai, une augmentation plus forte que celle attendue par les économistes.

Les marchés prendront connaissance, mercredi, de la troisième estimation du PIB américain de premier trimestre, qui pourrait permettre d'en savoir plus sur l'imminence d'une récession aux Etats-Unis.

La semaine sera également rythmée par les résultats des enquêtes mensuelles auprès des directeurs d'achats (PMI) sur l'activité des services dans le secteur manufacturier.



Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.