Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: les publications trimestrielles vont animer la cote

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait poursuivre mercredi son rebond entamé la veille, dans le sillage des marchés américains et asiatiques, en dépit des inquiétudes qui continuent d'entourer la propagation du variant Delta.


Vers 8h15, le contrat "future" sur l'indice CAC 40 - livraison fin août - affiche un gain de 16 points à 6358,5 points, annonçant un début de séance dans le vert.

Hier, le marché parisien s'était redressé de 0,8% à 6347 points, un rebond qui apparaît bien modeste au lendemain de la pire séance de l'année.

Il ne s'agit pas d'une grosse vague de rachat à bon compte puisque seulement 3,3 milliards d'euros ont changé de main, avec une volatilité intraday de 1%, ce qui s'avère très faible.

Le redressement opéré à Paris aurait pu se montrer plus volontariste car Wall Street a, de son côté, effacé une bonne partie de ses pertes de lundi en matérialisant un rebond assez convaincant.

Au coup de cloche final, le Dow Jones s'adjugeait 1,5% après avoir gagné jusqu'à 2% à la mi-journée, tandis que le S&P 500 et le Nasdaq reprenaient en moyenne 1,6%.

L'agenda économique s'annonce désespérément vide ce mercredi et le sentiment de marché devrait rester influencé par les nombreuses publications de résultats.

Hier soir, le géant américain du streaming Netflix a fait part de comptes trimestriels relativement décevants, mais le titre progressait en cotations après-Bourse grâce aux projets du groupe dans les jeux vidéo.

Plusieurs poids lourds de la cote américaine doivent dévoiler leurs performances trimestrielles aujourd'hui avant l'ouverture de New York, dont Coca-Cola, Johnson & Johnson ou Verizon.

En Europe, le début de journée a été marqué par les publications d'ASML, Novartis et SAP.

Pour les analystes, l'un des éléments déterminants de la tendance à Paris va être la capacité du CAC à renouer avec l'ex-support majeur des 6400 points.

"Le franchissement à la baisse des 6480 points puis la cassure des 6350 points ont fragilisé la configuration en intraday", estiment ainsi les équipes de Kiplink Finance.

"Les vendeurs ont pris l'ascendant, en atteste l'orientation des différentes moyennes mobiles", poursuit la société de gestion parisienne.

Pour Kiplink, le biais restera baissier à Paris tant que les cours évolueront en dessous de la barre des 6350 points, un seuil qui fait désormais office de résistance.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.