Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris:séance insipide côté actions, records côté obligataire

(CercleFinance.com) - La camisole algorithmique est restée bien en place à la Bourse de Paris jusqu'à 17H35.

Le CAC40 (-0,08%) clôture sur le point d'équilibre (5.566) dans des volumes anecdotiques (2,55MdE) du fait de la fermeture de Wall Street pour ce jeudi de célébration de Thanksgiving.
L'Euro-Stoxx50 termine de la même façon avec -0,03% et on pourrait croire qu'il ne s'est rien passé ce jeudi... et pourtant, c'est une journée historique pour les marchés obligataires avec 3 records absolus sur le BTP italien (plancher de 0,56% de rendement), les Bonos espagnols (0,055%) et le "10 ans" portugais (-0,003%).
Le "10 ans" grec affiche 0,66% de rendement, après un record de 0,565% la veille.

Les marchés américains rouvriront demain pour une demi-séance de "Black Friday".

Beaucoup d'analystes estiment que les niveaux de valorisation des actions américaines atteignent désormais des niveaux élevés, notamment après un gain moyen de près de 8% sur le mois écoulé (le ratio capitalisation sur PIB du marché US a atteint ce mardi un zénith absolu de 179% et il est resté stable mercredi).
Côté obligataire, la FED semble privilégier un "curve control" (contrôle de la courbe de taux) plutôt que de nouvelles injections et rachats de dettes.
Le Dollar se raffermit légèrement dans des échanges limités: hausse de 0,15% vers 1,1895/E.

Les atermoiements de Wall Street n'ont pas empêché les actions japonaises de poursuivre leur progression dans la nuit, l'indice Nikkei affichant une hausse de 0,9% à 26.537, sa meilleure clôture depuis 30 ans.
L'indice CSI 300 des principales valeurs chinoises s'octroyait de son côté 0,2%.

De quoi soutenir la tendance en Europe, où le potentiel de rebond des actions semble plus important qu'Outre-Atlantique dans la mesure ou les valeurs cycliques - c'est-à-dire sensibles à la croissance - y sont plus prépondérantes, estiment les spécialistes.

"Nous continuons de penser que les marchés boursiers peuvent continuer à progresser dans un contexte de reprise de l'économie mondiale et de politique monétaire accommodante, les investisseurs se concentrant de plus en plus sur l'arrivée de vaccins efficaces plutôt que sur l'augmentation du nombre de cas et les restrictions de l'activité économique", explique Capital Economics.

L'agenda macroéconomique du jour s'annonce relativement maigre en raison de la fermeture des marchés américains.

Les investisseurs ont juste pris connaissance, en début de matinée, de l'enquête de conjoncture auprès des ménages français.

En novembre, la confiance des ménages dans la situation économique en France baisse nettement, au vu de l'indicateur synthétique de l'Insee qui perd quatre points à 90, son plus bas niveau depuis décembre 2018 et en dessous de sa moyenne de longue période (100).

Du coté des valeurs, ST-Micro se détache à la tête du CAC40 avec +1,8%, devant Essilor et Sanofi avec +1,4%.
Rémy Cointreau publie, au titre de son premier semestre 2020-21, un résultat net part du groupe hors éléments non-récurrents en repli de 23% à 65,2 millions d'euros, et une marge opérationnelle courante (MOC) en baisse limitée de 1,7 point à 24,7%.

Pierre & Vacances-Center Parcs (-0,7%) publie une perte nette de -336,1 millions d'euros pour l'exercice 2019-20, contre -33 millions en 2018-19, et un résultat opérationnel courant de -171,5 millions, contre +30,9 millions, lourdement impacté par les effets de la Covid-19.
La Compagnie des Alpes perd -1% alors que Jean Castex vient de déclarer : "les stations de ski pourront ouvrir durant la période des fêtes mais les remontées mécaniques devront rester fermées".

Angela Merkel réclame la fermeture de toutes les stations de ski en Europe pour ne pas alimenter une concurrence déloyale, mais la Suisse qui ne fait pas partie de l'UE pourrait ne pas fermer les siennes.

Europcar Mobility Group (+2,14%) annonce la conclusion d'un accord de principe sur un plan de restructuration financière. Il prévoit notamment une réduction de l'endettement corporate de 1.100 millions d'euros à travers des conversions en capital, une injection significative de nouvelles liquidités pour 475 millions d'euros et un refinancement du RCF.

Le géant des télécommunications Orange dément tout projet d'acquisition du groupe de services informatiques Atos (+1,3%), ainsi que son inscription à son prochain conseil d'administration.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.