Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: 3ème semaine de hausse, 21% repris, W-Street plafonne

(CercleFinance.com) - Le CAC40 clôture en hausse de +0,39% à 5.
496, ratant de peu la barre des 5.500, mais le bilan de la semaine reste positif de +2% (et de +21% depuis le 30 octobre).

Le scénario de cette séance des "3 sorcières" reste des plus classiques : la hausse des 3 précédentes semaines (+1.000Pts gagnés à la Bourse de Paris) était bien au rendez-vous pour cette ultime séance du terme boursier de novembre... qui se solde par un chiffre d'affaire particulièrement modeste de 4,3MdsE, ce qui est surprenant vu la volatilité du marché et les écarts constatés, ce qui aurait pu entrainer des exercices d'options très étoffées.

L'Euro-Stoxx50 grappille 0,45% mais termine la semaine avec moins de 1% de gain... et la barre des 3.500 n'a pu être franchie, malgré des flux entrants massifs.

A mi-séance, Wall Street semble morose (-0,5% sur le Dow Jones, -0,3% sur le S&P500, stabilité du Nasdaq à 11.900) et les scores semblent littéralement figés depuis 16H (heure de Paris), mais il n'est guère surprenant que les scores restent "sous contrôle" car les indices US s'apprêtent à boucler leur mois boursier le plus prolifique depuis le printemps 1987 et leur meilleur mois de novembre, non seulement depuis 1928 (Dow Jones) mais de toute l'histoire pour le S&P500.

Pas question qu'un contrepied ou un faux pas vienne gâcher la fête !

Le marché continue de prendre prétexte de nombreux projets de vaccins contre le Covid, sans pouvoir s'appuyer sur des preuves scientifiques "solides" (ce qui semble être la dernière de leurs préoccupations), et considère le problème résolu malgré de nombreux avertissements de l'OMS qui doute d'une efficacité aussi élevée que celle revendiquée par Pfizer/BioNTech et Moderna (avant Astra Zeneca et une demi-douzaine d'autres).

Les marchés semblent avoir pricé le "meilleur des mondes" d'ici l'été 2021 mais gare à la recrudescence de l'épidémie de coronavirus et au blocage de nouvelles mesures de soutien monétaire par le TRésor US (Steven Mnuchin estime que les rachats de dettes d'entreprises de la FED ne sont plus une priorité aux Etats-Unis, notamment pour les compagnies d'aviation qui ont consacré des dizaines de milliards au rachat de leurs propres titres pendant des années, pour finalement se retrouver à cours de cash en 2020 ("elles n'ont qu'à revendre leurs titres pour se refaire de la trésorerie" selon S.Mnuchin).

Charles Evans (le patron de la FED de Chicago) rétorque que la FED souhaite continuer d'utiliser librement tous ses outils monétaires et que ses programmes de rachats d'actifs (bons du Trésor, dettes d'entreprises) ont démontré leur efficacité tout au long de la crise.

Par ailleurs, la pandémie progresse aux USA et la Californie vient de décréter un couvre feu sur l'ensemble de l'état de 22H à 5H du matin, New York referme les écoles, le Texas est sous tension.

NN Investment Partners indique de son côté que "Les trois éléments qui pourraient compromettre la progression des marchés sont la hausse du nombre d'infections au Covid, le président Trump réélu et une déception sur le front de la relance budgétaire".

Le gestionnaire de fonds néerlandais dit néanmoins maintenir une exposition au risque "modérée" après les récentes annonces sur les vaccins.

"Nous observons deux tendances sur les marchés actions: d'une part, l'écart qui se creuse entre les gagnants et les perdants de la crise du Covid et, d'autre part, l'écart entre le marché américain et les autres marchés", constate-t-il dans une note de recherche.

Le calme le plus plat règne sur le marché des changes depuis 48H, le billet vert reste stable à 1,1870/E... tout comme le rendement des T-Bonds qui ne décale que de -1Pt symbolique à la baisse vers 0,845%.

A Paris, Atos s'impose comme leader du CAC avec +3,1%, devant ST-Micro avec +2,4%.

Véolia gagne +2% alors que l'OPA sur Suez est reportée de plusieurs semaines.
La Française des jeux affiche +3% à 35,6E et signe un quasi doublement de cours depuis les 18,3E du 18 mars.
Altice Europe enregistre un chiffre d'affaires de 3,77 milliards d'euros au 3e trimestre 2020, en progression de 3,2 % par rapport au 3e trimestre 2019, ou de 4,1 % à taux de change constants.

Dans le même temps, l'EBITDA est passé de 1,4 à 1,48 milliard d'euros, soit une hausse de 5,1 %, ou de 6,1 % à taux de change constants.

Thales a réalisé hier une émission obligataire à taux fixe de 500 millions d'euros d'échéance mars 2026 assortie d'un coupon de 0%.

A la suite de récentes rumeurs de marché, Europcar Mobility Group confirme qu'il poursuit actuellement ses discussions avec les créanciers de sa dette corporate.

Safran gagne 0,6% sur fond d'une note de Berenberg, qui relève sa recommandation de "conserver" à "achat" et son objectif de cours de 98 à 140 euros, soulignant l'espoir d'une reprise potentiellement rapide du trafic aérien à partir du second semestre 2021.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.