Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: pas de grosse rotation sectorielle, repli BTP & Bonos

(CercleFinance.com) - Les marchés se trouvent replongés dans les affres du confinement de la mi-mars, avec une brutale révision à la baisse des anticipations au 4ème trimestre et la crainte d'un effondrement de l'investissement jusqu'au 2ème semestre 2021.


Les investisseurs ne se ruent pourtant pas sur les bonds du Trésor puisque les Bunds se détendent de seulement -1Pt à -0,627% : Angela Merkel envisagerait d'imposer de nouvelles restrictions à la circulation du virus en Allemagne qui pourraient prendre la forme d'une fermeture de tous les "lieux de convivialité" durant 1 mois... avec évaluation de la situation tous les 15 jours.
En France, les OAT finissent stables à -0,628% alors que les déficits vont exploser fin 2020.
Les économistes rappellent que chaque jour de reconfinement de type mars/avril est susceptible d'amputer le PIB français de deux milliards d'euros.
Le ministre du budget Olivier Dussopt estime à -2 à -2,5Pts de PIB par mois de confinement (soit un creusement symétrique des déficits) et le risque de reconfinement à répétition au 1er semestre 2021 obère lourdement les prévisions de rebond de la croissance (+8% anticipé après -10%... qui deviendront peut-être -12 ou -13% fin décembre 2020).

Dans ce contexte, la confiance des ménages dans la situation économique en France a diminué en octobre (l'indicateur synthétique perd un point à 94), retrouvant son niveau de juillet et août et demeurant en dessous de sa moyenne de longue période (100): la prochaine enquête risque d'être beaucoup moins favorable et de ressembler à celle du mois de mars.

L'Insee, qui publie ces chiffres précise que les ménages sont aussi moins optimistes sur leur situation financière future : le solde correspondant perd trois points et repasse en dessous de sa moyenne de longue période.

Plus au Sud, les BTP italiens se dégradent de +4Pts à 0,75% et les Bonos espagnols de +2Pts à 0,18% (l'Espagne se referme au moins jusqu'en janvier, le tourisme est sacrifié... c'est le premier pourvoyeur d'emploi, avec l'agriculture (qui concerne surtout les migrants marocains ou d'autres pays méditerranées, lesquels restent indispensables).

Outre Atlantique, les T-Bonds (-1,3Pt à 0,764%) n'ont pas été agités par des "stats" ce mercredi car le tableau était quasi vierge, à part les stocks de pétrole qui sans surprise, ont augmenté.
La chute de -3,1% des indices US à mi-séance ne déclenche pas de grosse rotations sectorielle des actions vers les actifs "surs", mais la situation pourrait changer au cours des prochaines heures si Wall Street devait casser ses supports moyen terme.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.