Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: résiste à un contexte de plus en plus déprimant

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris s'inscrit dans le rouge (pour -0,12%, à 4.
941,6) tandis que l'E-Stoxx50 recule de -0,2% environ (Francfort reste en territoire positif pour une poignée de points, Madrid gagne +0,6% alors que la Catalogne referme restaurants et bars pour 15 jours, enterrant le tourisme pour les vacances de la Toussaint).

Le France pourrait replonger de l'état d'urgence sanitaire (avec possibilité de couvre-feux) où toute activité autre que le travail serait littéralement prohibée dans plusieurs métropoles françaises, provoquant un nouvel effondrement de l'activité tourisme/loisirs/aéronautique, le gouvernement s'immisçant même dans le cercle privé avec la limitation des possibilité de réunions à domicile, ce qui ne se serait jamais vu depuis l'été 1944.

La bourse de Londres baisse de -0,58% : même si les pourparlers sur le Brexit ne sont pas rompus, les points de vue entre Bruxelles et Londres restent très éloignés.

A Wall Street, la tendance a basculé peu après 17h30, elle reste négative à mi-séance avec de -0,4% sur le Dow Jones à -0,6% sur le S&P500 et jusqu'à -0,9% sur le Nasdaq : c'est une déception puisqu'initialement, c'est une 5ème séance de hausse sur 6 qui se dessinait.

Une nouvelle déferlante de résultats de sociétés ponctue cette séance de mercredi, les banques restent en 1ère ligne avec Goldman Sachs (+2%) qui a fait état d'un bond de 94% de son bénéfice net trimestriel à 3,5Mds$ (contre 1,8Md$ au Q3 2019), grâce au boom des activités de trading obligataire et à la baisse de ses provisions pour créances douteuses (tout comme JP-Morgan la veille les avait fortement réduites).

Bank of America (-4,2%) a publié un bénéfice net en baisse de 16% à 4,9Mds$ au troisième trimestre 2020, soit 51 cents par action, un BPA supérieur de deux cents à l'estimation moyenne des analystes.

Contrairement à "GS" et JPM, les provisions pour pertes sur crédit ont presque doublé à 1,4 milliard du fait de la Covid-19.

Wells Fargo chute de -5% alors que le résultat net se chiffre à 2Mds$ (contre 4,6 milliards un an plus tôt), soit 0,42$ de profit par titre.

C'est bien mieux qu'au trimestre précédent, qui avait vu la banque enregistrer une perte de 2,3 milliards de dollars... mais les perspectives pour la fin de l'année sont incertaines et médiocres, l'impact du Covid est clairement négatif en terme de défauts sur le portefeuille de prêts.

Côté "stats", selon le Département du Travail, les prix à la production aux Etats-Unis ont augmenté de 0,4% en septembre en brut (là où le consensus attendait une hausse de 0,1%) comme hors alimentation, énergie et négoce (contre une hausse de 0,2% anticipée).

En comparaison avec la même période en 2019, les prix à la production américains se sont accrus de 0,4% le mois dernier (après -0,2% en août). Hors éléments volatils ("core rate"), le taux en rythme annuel est passé de +0,3% à +0,7% d'un mois sur l'autre.

Après Johnson & Johnson (-0,5%), c'est au tour du laboratoire pharmaceutique Eli Lilly (-1,3%) d'annoncer l'interruption de l'essai clinique d'un traitement expérimental contre le Covid sur des volontaires pour des raisons de sécurité sanitaire.

L'espoir de l'arrivée imminente d'un vaccin ou d'un traitement efficace du nouveau coronavirus - jugé indispensable pour la reprise de l'activité - s'éloigne donc encore un peu plus.

Tout comme la perspective d'un accord imminent sur un nouveau plan de soutien à l'économie américaine, puisque les Républicains ont finalement décidé de rejeter l'enveloppe de 1.800 milliards de dollars qui était espérée côté démocrate.

Du coté des sociétés, Renault s'impose comme leader du CAC40 avec +3,5%.
Casino (+0 vers 20,2E)a inscrit ce matin un nouveau plancher historique vers 19,6E, Vallourec également, à 14,60E (-3% ce matin, +0,7% en clôture, le pire semble avoir été évité).

EDF a actualisé sa prévision de production nucléaire en France pour l'année 2020, avec une fourchette allant de 325 TWh à 335 TWh. Début juillet, le groupe énergétique avait revu à la hausse son estimation de production d'origine nucléaire en France pour l'exercice en cours, à environ 315-325 TWh contre 300 TWh estimés le 16 avril dernier.

Le concert composé par Arnaud Lagardère et les sociétés qu'il contrôle, Groupe Arnault et Financière Agache, a déclaré à l'AMF avoir dépassé, le 7 octobre, le seuil de 15% du capital de Lagardère SCA et détenir 15,01% du capital et 16,93% des droits de vote.

Barclays réaffirme sa recommandation "surpondérer" sur Airbus (-1,8%), mais avec un objectif de cours réduit à 68 euros, dans le sillage de ses prévisions à l'approche de la publication des résultats de troisième trimestre, le 29 octobre.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.