Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: reste proche des 4900Pts après Wall Street

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris débute la séance en légère baisse malgré la forte hausse des marchés américains et après le retour de Donald Trump à la Maison Blanche.
L'indice CAC 40 perd 0,3% à 4857 points.

Hier, le marché parisien avait accéléré ses gains au cours de la dernière heure d'échanges pour clôturer au plus haut du jour, et au-delà des 4870 points, sous l'effet de la nette progression de Wall Street.

Le S&P 500 a bondi de 1,8% lundi, avec plus de 95% de titres en hausse, et le Nasdaq s'est envolé de 2,3% tiré vers le haut - comme à son habitude -par les titres Amazon (+2,4%) et Apple (+3,3%).

Avant d'apprendre la semi-guérison de Donald Trump - qui n'est pas totalement "sorti d'affaire" à en croire ses médecins - les indices new-yorkais avaient été bien aidés par Charles Evans, le patron de la Fed de Chicago, qui qualifie l'économie américaine "d'étonnamment résiliente".

"L'amélioration du moral des marchés hier n'est pas due à l'amélioration de l'état de santé de Trump", estiment les équipes de Danske Bank.

"A moins d'un mois de l'élection présidentielle, Trump reste distancé par Joe Biden dans les enquêtes d'opinion au niveau national, dans les Etats charnière et aussi dans les prédictions de marchés", explique la banque danoise.

Or les marchés ne semblent plus s'inquiéter d'une victoire démocrate, les mesures les plus "extrêmes" de l'aile gauche ayant peu de chance de faire partie du programme de Joe Biden en cas de victoire, la priorité étant la relance de l'économie, ce qui devrait bénéficier indirectement à Wall Street.

"A court terme, l'élément déterminant pour un plus grand appétit pour le risque demeure la capacité des Démocrates et des Républicains à trouver un terrain d'entente concernant la mise en place d'un nouveau plan de relance", prévient Danske Bank.

A Paris, les acheteurs sont toujours aussi peu présents et les volumes restent anémiques (à peine 2,5 milliards d'euros traités hier), mais l'indice parisien - qui a désormais dépassé sa résistance des 4850 points - pourrait viser de prochaines cibles à 4910 et 4955 points.

Du côté de l'énergie, le baril de pétrole ralentit un peu l'allure après son rebond rapide de la veille (+6%, vers 39,3 dollars sur le NYMEX), le WTI texan s'échangeant ce matin en petite hausse, autour de 39,4 dollars.

Sur les valeurs, Veolia fait part de la décision d'Engie de répondre favorablement à son offre de rachat d'une participation de 29,9% dans Suez pour un prix de 18 euros par action, soit une prime de 75% par rapport au cours non-affecté du 30 juillet, payé immédiatement en numéraire.

Conformément aux engagements pris, il confirme son intention de déposer une offre publique d'acquisition volontaire sur le solde du capital de Suez afin de parachever le rapprochement des deux entreprises, offre qui sera au même prix que celui payé à Engie.

Suez juge cette opération menée "d'une manière hostile et dans des conditions inédites et irrégulières".

Le groupe "mettra en oeuvre tous les moyens à sa disposition pour préserver les intérêts de toutes ses parties prenantes, notamment pour assurer un traitement égalitaire et juste de tous ses actionnaires, et éviter une prise de contrôle rampante ou un contrôle de fait".

Kering annonce la cession d'environ 5,9% du capital de Puma pour un montant total d'environ 655,6 millions d'euros, correspondant à un prix de 74,50 euros par action Puma.

Danone indique lancer la cession du solde de sa participation de 6,61% dans Yakult Honsha, un des leaders mondiaux des probiotiques, basé et coté au Japon, par le biais d'un processus de placement accéléré.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.