Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Devises: le $ poursuit sa glissade, un tweet de Trump agace

(CercleFinance.com) - A cause d'un tweet de Donald Trump évoquant un possible report des élections présidentielles pour cause de risque de fraude (même si ce scénario fut rapidement démenti par le Congrès) Dollar n'a bénéficié que d'un bref sursaut technique en matinée, avant de reprendre sa glissade contre de nombreuses devises (ce repli dure depuis maintenant 3 semaines (13 séances).

Modérément face à l'Euro (-0,3% à 1,1825), marginalement face au Franc suisse (-0,2%), plus brutalement face à la Livre (-0,65% à 1,3080).

La Livre s'est montrée la plus vigoureuse avec +0,3% face à l'Euro, vers 0,9030.
Le Dollar n'a guère réagi sur le coup à la publication du PIB: il ressort en chute de 32,9% en rythme annuel au deuxième trimestre 2020, selon la première estimation du Département du Commerce, là où les économistes anticipaient en moyenne une contraction de près de 35%.

La décroissance économique s'est donc accélérée un petit peu moins que prévu par rapport au taux de -5% du trimestre précédent, plongeon reflétant les mesures de confinement prises en mars et avril, puis partiellement levées en mai et juin, face à la pandémie de Covid-19.

Par ailleurs, l'indice de prix PCE ("panier de la ménagère") a reculé de 1,9% au deuxième trimestre, à comparer à une hausse de 1,3% au premier trimestre.
Hors alimentation et énergie, ce taux est passé de +1,6% à -1,1% d'un trimestre sur l'autre.

Nouvelle déception sur le front de l'emploi avec le chômage "hebdo": le Département américain du Travail annonce ce jeudi avoir dénombré 1.434.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière, à comparer à 1.422.000 la semaine précédente (1.416.000 en estimation initiale).

Le rythme des inscriptions au chômage s'accélère et s'avère conforme aux anticipations de +1,45 million d'inscriptions.

La moyenne mobile sur quatre semaines a cette fois progressé, pour atteindre 1.368.500, en hausse de 6.500 en l'espace d'une semaine.

Les créations d'emplois ralentissent, la FED en prend acte : elle a promis des taux nuls jusqu'à ce que l'économie US retrouve un rythme de croissance normal.
La courbe des taux s'écrase sur les échéances courtes de 1 mois à 1 an (de 0,05% à 0,115%) et le "3 ans" affiche 2,5Pts de base de mieux à 0,14%.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.