Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Devises: calme absolu du FOREX qui contraste avec W-Street

(CercleFinance.com) - Le calme sur le FOREX contraste avec l'euphorie qui règle sur les actions (le Nasdaq pulvérise record sur record en cette veille de "pont" du 4 juillet) et cet appétit pour le risque ne pénalise même pas l'obligataire avec des T-Bonds qui montent comme si wall Street était au contraire en repli symétrique.

La rémunération moyenne de l'Euro baisse de -5Pts ce jeudi soir, celles de T-Bonds US de -1,5Pts.
Le différentiel est donc en faveur du $ qui en profite très marginalement avec un gain de +0,1% face à l'Euro à 1,1235 (même écart de +0,1% face au Yen à 107,5): on peut exclure que ce soit une cause crédible de la variation du billet vert qui reste par ailleurs stable face au Franc suisse et à la Livre sterling.

Les cambistes ne semblent pas vraiment croire au petit miracle des 4,8Mns de créations d'emploi aux Etats Unis au mois de juin (c'est 50% de plus qu'attendu par le consensus).
Mais surtout, ADP n'avait recensé la veille que +2.369.000 emplois dans le secteur privé américain (contre 3.000.000 anticipé), un chiffre qui ne comptabilise pas les fonctionnaires, naturellement.

En réalité, les 4.8 millions d'emplois ne sont qu'une "extrapolation" à partir de données dont la collecte s'est arrêtée le 13 juin... un tout petit détail certainement.

Le taux de chômage ressort à 11,3% contre 12,5% anticipé mais là encore, apparaît un "gap" énorme par rapport au cumul des données hebdomadaires: la semaine dernière par exemple, le nombre de demandeurs n'a reculé que de -55.000 rapport à la semaine précédente qui était déjà décevante (à 1.427 millions contre 1.482Mns) alors que le nombre total d'indemnisations avoisine encore 20 millions (et pas de réduction constatée fin juin).
Comment 4.8 millions d'emplois ont-ils pu être créés sans que le chômage hebdomadaire ne ressorte en baisse d'au moins 200.000, chaque semaine ?

Le NFP est tellement "tonitruant" (peu importe son degré de crédibilité) qu'il écrase touts les autres données économiques, comme le déficit commercial des États-Unis qui s'est creusé de +9,7% à -54,6 milliards de dollars en mai 2020, selon le Département américain du Commerce, contre -49,8 milliards le mois précédent (révisé à la hausse de -49,4 milliards en estimation initiale) alors que le consensus l'anticipait en retrait de 52Mds$ en mai.
En France, les mises en chantier sont en chute libre de -44% sur la période mars/avril/mai, les demandes de permis de construire ont plongé de -40%.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.