Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: l'euphorie boursière plombe le rendement Bund/T-Bonds

(CercleFinance.com) - Cette semaine se conclut par un véritable "krach à la hausse" des indices boursiers, le CAC40 affichant près de +10,7%, sa meilleure performance hebdo depuis décembre 2011, la 40ème plus forte en 30 ans.

L'appétit pour le risque semble dévorant, le ratio "call/put" est le plus déséquilibré en faveur des "bulls" depuis une décennie, le "fear & greed index" grimpe en flèche.

Des flots de liquidité quittent précipitamment les placements "secures" aux Etas Unis après les chiffres de l'emploi (entachés d'une grosse "erreur" de collecte de données): les T-Bonds US voient leur rendement bondir de +12Pts vers 0,94% et effacer ma résistance des 0,87%/0,89% des 24 et 25 mars.
Le zénith du jour à 0,956% est le plus élevé depuis le 20 mars.

Le dernier rapport mensuel sur l'emploi américain constitue une "divine surprise" puisque l'économie américaine aurait généré 2,509 millions d'emplois non agricoles le mois dernier, selon le Département du Travail (reprise des embauches dans les secteurs restauration, hôtellerie, loisirs, distribution... et plus marginalement, construction.

Le taux de chômage retombe de 14,7 vers 13,3% (il était attendu en hausse à 19,5%)... mais il y a un "biais": la statistique est construite à partir des personnes ayant "pointé" au chômage et il se serait produit une "erreur" de prise en compte de 4,6 millions de chômeurs comptabilisés comme ayant repris une activité (ce qui n'est pas le cas).
Le taux de chômage -si l'erreur devait effectivement être corrigée- ressortirait alors à 16,3% et non pas 13,3% comme annoncé... ce qui constituerait une nouvelle aggravation, mais "moins pire que prévue".

De toute façon, le chiffre de mai resterait nettement meilleur que prévu puisque le consensus tablait sur une dégradation de -8 millions.

L'autre statistiques du jour était beaucoup moins "souriante": après une chute de 15% en mars, les commandes à l'industrie allemande ont plongé de 25,8% en avril par rapport au mois précédent, soit leur plus forte contraction depuis le début de la série statistique en janvier 1991, d'après Destatis.

Toujours selon l'office fédéral de statistiques, les commandes industrielles provenant d'Allemagne ont dévissé de 22,3%, alors que celles du reste de la zone euro ont chuté de 30,6% et celles des autres pays du monde, de 26,7%.

Bunds allemands se dégradent de -4,5Pts à -0,28% et le rendement se tend de +17Pts en hebdo, le pire score depuis le 25 mars dernier.

Nos OAT s'en tirent un peu mieux, avec +2,6Pts à 0,016%, les dettes périphériques n'ont pas accru leur avance au lendemain des annonces de la BCE: les BTP italiens stagnent vers 1,42%, les Bonos espagnol quasi-stable (-0,5Pt de base) à 0,555%

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.