Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: l'emploi en mai constitue une divine surprise

(CercleFinance.com) - Wall Street a ouvert en hausse vendredi matin, portée par des créations d'emplois largement supérieures aux attentes au mois de mai, qui reflètent la bonne capacité de résistance de l'économie américaine.


Une heure après l'ouverture, l'indice Dow Jones bondit de 2,6% à 26.979,3 points, dans le cadre d'une spectaculaire rotation sectorielle qui dessert les valeurs technologiques puisque le Nasdaq Composite (+1,7%) hésite, lui, à se rapprocher de ses records absolus du mois de février.

Le Département du Travail a fait savoir ce matin que l'économie américaine avait créé 2,5 millions d'emplois non-agricoles au mois de mai, alors que les économistes tablaient en moyenne sur 10 millions de destructions de postes.

Parallèlement, le taux de chômage s'est tassé de 1,4 point pour s'établir à 13,3%.

Ces données confortent le choix des investisseurs, qui faisaient le pari depuis quelques semaines d'une reprise rapide de l'activité aux Etats-Unis, aussi spectaculaire que la crise brutale liée au coronavirus.

"La situation sur le marché du travail américain est bien moins mauvaise que prévu", reconnaissent ce matin les équipes de Commerzbank.

"Même si les chiffres du mois de mai sont loin de rattraper les statistiques désastreuses d'avril et si le taux de chômage officiel ne reflète pas totalement la situation actuelle de sous-emploi dans le pays, ces données laissent espérer que le pire est passé", estime la banque germanique.

"Il est clair que beaucoup d'américains ont désormais retrouvé leur emploi", ajoute l'établissement.

Seul bémol, selon Commerzbank, un grande nombre de consommateurs rechignent toujours à aller faire leurs courses en magasin, en raison d'un risque d'infection au Covid jugé toujours bien réel.

"Cet aspect des choses va nécessairement ralentir la reprise", prédit la banque allemande.

Sur le marché des changes, le dollar a immédiatement réagi au rapport sur l'emploi en amplifiant ses gains face à l'euro, pour désormais rebondir autour de 1,1330 face à la monnaie unique.

Le rendement des Treasuries à 10 ans se détend, revenant à 0,93%, au plus haut depuis mi-mars, un phénomène qui confirme le reflux de plus en plus notable de l'aversion au risque sur les marchés américains.

Ce regain d''appétit pour le risque affecte particulièrement les métaux précieux, puisque l'once d'or retombe de 2% vers 1.685 dollars l'once.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.