Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: consolide, l'euphorie Moderna se dissipe enfin

(CercleFinance.com) - Après une séance d'anthologie lundi, des prises de profit se sont accélérées entre 21H30 et 22H : le Dow Jones cède -1,6% à 24.
207, le S&P 500 -1,1% à 2.923, le Nasdaq -0,54% à 9.185.

Le catalyseur a été la publication d'un article de "Stat News" mettant l'accent sur la fragilité des résultats présentés la veille par le laboratoire Moderna : "the Moderna report on its experimental vaccine for COVID-19 lacked sufficient data".

Les marchés avaient "payé" hier comme si le laboratoire Moderna avait annoncé la mise sur le marché d'un vaccin miracle contre le Covid-19 dès la mi-juillet 2020, alors que la "phase 3" de son développement commencera (si la "phase 2" confirme de prémices prometteuses) seulement à partir de cette date, le vaccin lui-même n'arriverait sur le marché au mieux qu'en mai ou juin 2021 (si tout se passe extrêmement bien et extrêmement vite avec la FDA), comme l'a rappelé le patron du laboratoire, Stéphane Bancel (qui prévoit un prix de vente "modéré" -comparable aux vaccins classiques à large diffusion- et uniforme dans le monde entier s'il était commercialisé l'an prochain).

Nous écrivions hier: "Le marché s'emballe complètement à New York pour un motif concrètement très fragile puisqu'il ne s'agit en réalité que de résultats "encourageants" pour un potentiel vaccin à l'issue d'une étude de "phase-1" sur un échantillon très restreint de 45 individus "jeunes et en bonne santé" (dont 8 ont reçu les 3 injections).

L'efficacité ne pourra être validée qu'après un test à grande échelle sur des patients plus âgés et notamment les plus à risque (ceux présentant des pathologies secondaires de type diabète ou insuffisance cardiaque)".

Si Wall Street a flambé de +3% malgré tout lundi, c'est parce que cela arrangeait beaucoup de monde de ne pas tenir compte de tout ce qui précède : l'effet de sidération causé par une envolée de +3 à +4% écrasant tout sens critique... et en particulier, tout sens de la mesure, ce qui était apparemment l'effet recherché.

L'autre motif de morosité réside peut-être dans une "petite phrase" de Steven Mnuchin devant des membres du Congrès ce mardi après-midi, lors d'une audition commune avec Jerome Powell: "on ne peut exclure que la crise du Covid-19 n'ait des effets négatifs durables sur notre économie".

Le chiffre du jour n'était pas non plus très encourageant: les mises en chantier de logements individuels ont chuté de -30,2% aux Etats Unis en avril (-26 selon le consensus) mais les demandes de permis de construire n'ont reculé que de 20,8% contre -27,5% attendu).

Le Dow Jones sa été plombé par le repli de Boeing (-3,6%), Chervron (-3,2%), Exxon -3,1%).
Le Nasdaq a mieux résisté grâce à Facebook +1,7%, AMD +1,6%, Applied Materials +2%

Mais les replis l'ont emporté avec Carnival -4,1%, Expedia -3,1%, Cognizant -2,7%, Qualcomm et JD.Com -2,3%.

Les pétrolière ont fléchi, malgré un baril en hausse de +1,7% à 32,3$ sur le NYMEX et changement d'échéance sans anicroche: Devon et Noble -6,2%, Nal Oilwell -6%, Apache -4,7%, Occidental -4,6%, Marathon -4,3%, Halliburton -3,1%...

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.